Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du juillet, 2017

La croisade albigeoise expliquée aux grands par Laurent Guyénot

Le contexte de la Réforme grégorienne
La « Réforme grégorienne » du catholicisme romain au XIe siècle ne fut pas le retour à un christianisme originel qu’elle prétendait être, mais une véritable révolution, c’est-à-dire une rupture brutale avec la tradition, dont Constantinople était jusqu’alors la garante [1]. Au même titre que la « Réforme protestante » quatre siècles plus tard, la Réforme grégorienne fut aussi une étape dans un long processus de dégradation du christianisme oriental, qui alla toujours de pair avec une influence accrue de l’Ancien Testament. Le légalisme qui transforma la curia romana en un gigantesque tribunal inquisitorial, ou encore la mercantilisation du salut, qui aboutira au commerce des indulgences, portent la marque de Yahvé. Le Dictatus Papae, écrit en 1073 de la main de Grégoire VII, alias Hildebrand, nous donne, en 27 propositions, le meilleur aperçu de l’esprit des réformateurs : « 1. L’Église romaine a été fondée par Dieu seul.  2. Seul le pontife roma…

L'identité du Maître " M " cité par Rudolf Steiner dans le document de Barr enfin dévoilée ?

Beaucoup de spéculations ont été faites pour découvrir la véritable identité de "M" ,figure majeure pour Rudolf Steiner. Selon un ordre Rosicrucien en Allemagne, les membres de celui-ci connaissent l'identité de ce «maître» sans nom.

Pourquoi est-ce si important ? Selon les enseignements de Steiner, «M» doit avoir été l'incarnation actuelle de Christian Rosenkreuz à l'époque contemporaine de Steiner. Je révèle ici le nom de cette personne afin de partager la queste de ce que j'ai trouvé. Ces découvertes sont étonnantes pour le moins. Tout d'abord, il faut dire que nous sommes aller tirer des documents publiés pour évaluer cette revendication. N'importe qui peut croiser ces déclarations et regarder les faits. En tant qu'étudiant de Rudolf Steiner, j'ai toujours été fasciné par l'identité de qui se cachait derrière l'initiale et voulait en savoir plus. Mes recherches ici ne tentent en aucun cas de diminuer le travail du Dr Steiner. Bie…

De la Politeia à sa contre-image "démocratique représentative" et le faux-esprit du temps.

"La démocratie est la victoire des 11 imbéciles sur les 10 philosophes"- Socrate
« La République de Platon est devenue proverbiale, comme exemple prétendu frappant d’une perfection imaginaire qui ne peut avoir son siège que dans le cerveau d’un penseur oisif. » Emmanuel KANT, Critique de la raison pure,

La Respublica, c’est la « chose publique ». Cette traduction latine du titre du dialogue de Platon par Cicéron ne rend pas compte de toute la richesse du mot grec politeia. La « chose publique », la « constitution », sont des traductions qui font perdre une bonne partie de ce que pouvait suggérer politeia à un Grec du temps de Platon. Selon Bernard Suzanne, le problème est qu’aucun mot français ne couvre tout le champ défini par politeia. En effet, politeia ne désigne pas seulement l’organisation politique de la cité, sa « constitution », ou même un « régime politique » particulier, mais elle recouvre le mode de vie publique et privée, du politès (le « citoyen » viva…