71 - L'identité du Maître " M " cité par Rudolf Steiner dans le document de Barr enfin dévoilée ?



Beaucoup de spéculations ont été faites pour découvrir la véritable identité de "M" ,figure majeure pour Rudolf Steiner. Selon un ordre Rosicrucien en Allemagne, les membres de celui-ci connaissent l'identité de ce «maître» sans nom.

Pourquoi est-ce si important ? Selon les enseignements de Steiner, «M» doit avoir été l'incarnation actuelle de Christian Rosenkreuz à l'époque contemporaine de Steiner. Je révèle ici le nom de cette personne afin de partager la queste de ce que j'ai trouvé. Ces découvertes sont étonnantes pour le moins. Tout d'abord, il faut dire que nous sommes aller tirer des documents publiés pour évaluer cette revendication. N'importe qui peut croiser ces déclarations et regarder les faits. En tant qu'étudiant de Rudolf Steiner, j'ai toujours été fasciné par l'identité de qui se cachait derrière l'initiale et voulait en savoir plus. Mes recherches ici ne tentent en aucun cas de diminuer le travail du Dr Steiner. Bien au contraire, c'est mon amour pour ce grand maître de l'humanité qui m'a amené à entreprendre cette tentative de clarification.


Felix Koguzki
En 1907, Rudolf Steiner a écrit un bref récit autobiographique connu sous le nom de " document de Barr ". Dans ce fameux document, Steiner mentionne sa première rencontre avec le maître "M". Depuis ce temps la spéculation a tourbillonné autour de l'identité de cette personne, et ce n'est pas étonnant. Contrairement à d'autres fondateurs rosicrucien comme Harvey Spencer Lewis ou Max Heindel, qui se sont fait des héritiers de la tradition rosicrucienne, les adeptes de l'anthroposophie croient au fait que Steiner avait rencontré C.R.C (Christian Rose-Croix) face à face ! Steiner lui-même n'a-t-il jamais identifié cette personne ? Il a écrit et parlé abondamment sur la légende de Christian Rosenkreutz, mais n'a plus jamais abordé spécifiquement le Maître "M". Nous savons seulement qu'un agent de "M" l'a rencontré et s'est lié d'amitié avec le jeune Steiner avant que leur rencontre physique ne puisse se produire. Steiner déclara : « je n'ai pas rencontré le Maître immédiatement, mais d'abord un émissaire qui a été complètement initié dans les secrets des plantes et de leurs effets, et dans leur lien avec le cosmos et la nature humaine. » 1]

En raison de l'inestimable travail d'Emil Bock, il a été déterminé avec certitude que l'identité du messager "M" était un cueilleur d'herbes souabes connu sous le nom de Felix Koguzki (1833-1909).
Ce modeste cueilleur d'herbes médicinales de Vienne joua un rôle tellement important dans la vie de Steiner qu'il fut immortalisé plus tard par Steiner dans les quatre pièces du drame-mystère comme le personnage de «Felix balde». Quelle relation Koguzki pouvait avoir avec le maître "M" ? Il y a un indice caché dans la description de lui comme étant «initié dans les secrets des plantes et leurs effets, et dans leur lien avec le cosmos et la nature humaine.» C'est important, comme vous le verrez ci-dessous. En considérant l'identité de "M", nous devons garder à l'esprit ce que Steiner a dit au sujet du timing de telles choses : « la tentation pour les gens de fanatiquement idéaliser une personne portant une telle autorité est trop grande, ce qui est la pire chose qui peut arriver- comme l'idolâtrie. » Ce silence, cependant, est essentiel si nous voulons non seulement éviter les tentations égoïstes de l'ambition et de la fierté (que nous pourrions probablement surmonter), mais surtout pour éviter l'occultation, les attaques astrales qui seraient dirigées constamment contre un individu de ce niveau. C'est pourquoi il est essentiel qu'un fait comme celui-ci ne soit pas mentionné avant une centaine d'années. 2] Steiner croyait que CRC était physiquement incarné pendant son temps [3] et que l'identité de cette personne ne pouvait être connue qu'après une centaine d'années passées, ce qui nous place précisément dans le délai duquel son identité peut être déclarée publiquement. Après avoir partagé ces pensées avec un ami, ce dernier m'a informé d'une tradition orale gardée parmi un petit cercle Pansophique encore actif en Allemagne qui connaissait le nom du frère aîné de Rudolf Steiner. Il l'a reporté à son propre initiateur, lequel a approuvé le partage de ce nom. Le moment était fin prêt. Mon ami m'a alors dit que Alois Mailander était «non seulement le frère aîné de Steiner, mais était connu comme LE frère aîné » reconnu comme le grand adepte.» 4]

Il a attiré ma curiosité alors j'ai décidé d'aller plus en avant, ne sachant pas ce que je trouverais. Il s'avère que j'ai effectivement trouvé la référence précise au fait : qu' Alois Mailander était appelé «M» en cette période.
Une indication extrêmement forte qu'il était en fait C.R.C revenu. Tout ce qui suit est issu de ma propre recherche, trouvé après que "le matériau de départ" ait été fourni par mon ami !
Alois Mailander (1843-1905) était un ouvrier d'usine, analphabète du début du XIXe siècle à Kempton. Pourtant, malgré son incapacité à lire, non seulement il a attiré l'attention dans Kempton, mais beaucoup affluaient de tout autour pour entendre ses sermons bohémiens, pour avoir été donnés sous une forme de mysticisme Sophianique chrétien. De plus, il a enseigné «des exercices de Kerning, par lesquels Mailander a pu communiquer avec les animaux» [5] Son propre mentor était un rosicrucien nommé Prestel, que nous aborderons plus tard. Une recherche facile de Wikipedia a montré que beaucoup de grands occultistes et théosophes ont fait des pèlerinages auprès de Mailander et de son cercle de Pansophistes, connu sous le nom de «Association of Promise» qu'il ouvrira plus tard à Dreieichenhain près de Francfort. 6]


Alois Mailander 

Parmi les membres les plus connus sont Gustav Meyrink, Franz Hartmann, Wilhelm Hübbe-Schleiden, Franz Gustav Gebhard, et Karl Weinfurter. Beaucoup d'influences puissantes sont venues de Mailander. Serait-il la source de la Renaissance occulte à la fin du XIXème ? Même Madame Helena Blavatsky a dit une fois de Mailander' qu'il n'y avait qu'un seul initié en Allemagne et qu'il vivait à Kempten, mais qu'il n'appartenait pas à son école.' [7] selon Willy Schroedter, cependant, Madame Blavatsky a fait partie de l'école de Mailander. [8]Steiner a effectivement déclaré que c'était Blavatsky qui a rompu avec le Maître Rosicrucien auquel elle était associée. [9] . Il faut se demander, comment est-il possible que Blavatsky ait proclamé de si hauts éloges pour le «seul initié en Allemagne» et pourtant que Steiner est resté tout à fait silencieux? C'est en dépit du fait que les amis de Steiner étudiaient avec Mailander. Ce silence en soi parle en volumes à moins que Steiner ne se réfère à Alois Mailander d'une autre manière ou par un autre nom? En fait, il semble qu'il l'ait fait -
Mailander était aussi connu comme «frère Jean» parmi les initiés du cercle Pansophique. On croyait que Jean l'évangéliste parlait à travers lui, ou plus précisément, qu'il parlait comme Jean l'évangéliste. [10] mais pourquoi est-ce si important ? Certains d'entre vous le reconnaîtront immédiatement. Les étudiants de l'anthroposophie sont bien conscients que Rudolf Steiner a enseigné que Lazare et Jean étaient la même individualité et qu'il s'est incarné continuellement à travers l'histoire. L'une des plus importantes de ses incarnations se produisit lorsque Jean s'incarna comme Christian Rosenkreutz au XIVe siècle. 11]


Cette connexion est si importante que j'ai fourni la citation d'origine ici:

"Sie sind die Überzeugung, das durch Mailänder von Zeit zu Zeit Johannes Selbst spräche." Mailänder können den Zustand bewusst herbeiführen. Er wurde, Bruder Johannes'genannt. (voir Friedrich Eckstein als Okkultist;) Rolf Speckner). "[12]/[13]

Cette information étonnante a immédiatement rappelé le document de Barr et la rencontre de Steiner avec le Maître "M". Si Mailander était connu comme "le frère aîné" et "le frère Jean" parmi les Pansophistes, est-il possible que le Maître de Steiner était en fait Mailander? En fait, j'ai trouvé une preuve. Cependant, le dénomination "M" n'était que naturelle. Son propre initiateur Prestel l'a également appelé «P» par les Pansophistes. [14] le «M» ne montre que la continuation de cette tradition. Mais avant de fournir l'onglet final dans le cercueil examinons quelques fils curieux qui connectent Steiner et Mailander pour ceux qui veulent connaître l'histoire complète.

Tout d'abord, il y a Felix Koguzki, le messager de M. Nous savons que Koguzki était particulièrement intéressé par les écrits du mystique allemand Joseph Ennemoser. Il était médecin et mystique du sud du Tyrol et défenseur du magnétisme animal de Franz Anton Mesmer. Steiner nous dit que Ennemoser était la "plus chère lecture" de Koguzki. [15] Le fait qu'Ennemoser venait du Tyrol du Sud devenait significatif quand on apprend que Anna Mailander (la mère d'Alois Mailander) vennait de la même province [16].
Comme mentionné, Steiner décrit Koguzki comme connaissant les secrets des plantes. Cela aurait du sens parce que dans le cercle de Mailander il y avait un enseignement connu sous le nom de "Formenlehre" (Morphologie), qui était une doctrine de formes dans laquelle "chaque lettre de l'alphabet, de la plante ou de l'animal avait une certaine valeur symbolique" et a été décrite comme "Une sorte de dérivation primitive de la théosophie de Jakob Bohme" [17]. Un autre lien entre Rudolf Steiner et Alois Mailander est l'enseignement selon lequel le retour du Christ se produirait éthériquement et non physiquement. Les lettres de Mailander-Jean (habituellement dictées par lui aux adeptes) sont pleines de respect pour le Christ et parlent souvent de son retour comme étant une manifestation éthérique [18]. Cette connexion délicate continue de se renforcer lorsque nous apprenons d'au tres occultistes connus qui connaissaient intimement Steiner et Mailander en même temps. Une de ces personnes était Friedrich Eckstein. Steiner a écrit une fois à Eckstein qu'il y avait deux événements dans sa vie : «qui comptent tellement pour être les plus importantes de mon existence, et que je serais complètement différent s'ils n'y étaient pas entrés. Je dois être silencieux à ce propos , mais l'autre fait que je vous connais. Ce que vous êtes pour moi, vous le savez mieux que moi; Mais je sais que je dois vous remercier infiniment. "[19]

La clé essentielle ici est que Eckstein était en fait l'élève de Mailander. [20]/[21] nous devons poser la question est-ce que l'autre grand événement de la vie de Steiner, fût la réunion de CRC avec Mailander ? Les exercices dispensés par Mailander dans les opérations de Kerning fournissent en fait une source pour les pratiques occultes de Steiner. Mailander a prescrit des exercices en utilisant des formulations du mot IAO avec d'autres lettres de l'alphabet, appliquées dans le but d'imprégner et de transformer le corps. [22]
L'éminent théosophe et occultiste Wilhelm Hubbe-Schleiden était un autre individu connaissant à la fois Steiner et Mailander. Hubbe-Schleiden était le Président de la branche allemande de la société théosophique dont Steiner allait devenir Secrétaire général, et en 1902 remis la présidence de la branche à Steiner.
Hubbe-Schleiden plus tard se reliera avec le Pansophistes allemands, la raison étant qu'il n'avait pas fait le travail prescrit à lui par " frère Jean."


Hubbe-Schleiden
Mailander essaya plusieurs fois d'obtenir d' Hubbe-Schleiden pour effectuer les exercices mentaux nécessaires à son avancement, mais Hubbe-Schleiden ne les effectua pas comme prescrit. Cela abouti à ce que Mailander finalement lui dise: "J'ai examiné votre état corporel selon votre souhait, mais j'ai reçu un résultat complètement différent de votre point de vue ... le fait que votre travail ne soit pas un succès spirituel ou que sa force pour ce travail ait disparu n'est pas vrai et repose davantage sur Une imagination morbide. "[23]




Enfin, la découverte la plus révélatrice est l'introduction du journal du théosophe Clemens Driessen le 26 septembre 1891. Dans cette introduction, Driessen parle du progrès de Hubbe-Schleiden avec Mailander et mentionne que Hubbe-Schleiden n'était pas satisfait, mais "cela me semble aussi qu'il est en opposition avec l'approche de "M"(ailander), qui est critique envers lui, seulement en ce qui concerne les enseignements intellectuels créatifs-imaginatifs sont concernés."

Quand j'ai vu ça, j'ai été époustouflé. Voici la citation originale:

"Dies Tritt, Schein Mir, auch Darin zu Tage, dass er sich mit dem m. [ailänder] in Widerspruch setzt, zu IHM sich kritisch verhält – vielleicht allerdings Nur était Die Intellektuellen Vorstellungsbilder angeht". 24]

Ici, nous avons la preuve que Mailander était spécifiquement désigné comme «M» par les occultistes autour de lui. Mais il n'a pas seulement été appelé "M" -il a été désigné comme Jean, qui était C.R.C selon Steiner. À la lumière de tous ces faits, je suis obligé de penser que la tradition orale de mon ami est correcte et que "M" de Steiner peut très bien avoir été Alois Mailander. une centaine d'années ont passées depuis sa mort, donc je crois qu'il n'y a pas de mal à spéculer sur ces questions, et qu'après tout la révélation des Pansophistes est assez opportune. 25]

Que les roses fleurissent sur votre croix... (traduit de l'article de RICHARD CLOUD tiré du site
: http://mystica-aeterna.com/dem-m-revealed/)

( Cf à l'article 41 de ce même blog sur le Comte de St-Germain : https://steiner-anthroposophie-nwo.blogspot.fr/2015/06/59-comment-le-comte-de-st-germain-joua.html et à l'article 30 : https://steiner-anthroposophie-nwo.blogspot.fr/2015/01/51-rudolf-steiner-et-alexander-von.html)


For additional reading, try our previous Steiner article here:
Return to HOME PAGE for the Rosicrucian Tradition website.
[1]   GA 262, Rudolf Steiner and Marie Steiner-von Sivers: Correspondence and Documents 1901-1925
[2]  The Secret Stream, Rudolf Steiner, pg 135
[3]   “Christian Rosenkreutz is incarnated again today.” IBID
[4] Mailander was the disciple of Prestel, a Rosicrucian of remarkable psychic ability. The Pansophists of Germany today claim to be the last surviving thread of the Prestel-Mailander lineage. My friend many of you know well.
[5] ‘Rosicrucian Notebook’ by Willy Schroedter pg 132. Bear in mind that if Mailander was illiterate how then did he know the Kerning exercises if not by a strong oral tradition and instruction period, or unless he provided them in his prior incarnation 100 years before.
[6] Bund der Verheisung
[7]   Friedrich Eckstein as Occultist, by Rolf Speckner, pg 10.
[8] in ‘Rosicrucian Notebook’ by Willy Schroedter pg 131-132 that Blavatsky was a member of his school.
[9] “The fact is that Blavatsky was prompted from a certain direction, and as a result of this she produced all the things which are written in Isis Unveiled. But by various machinations Blavatsky for a second time fell under outside influence, namely of eastern esoteric teachers propelled by cultural tendencies of an egoistic nature. From the beginning a biased policy lay at the basis of the things they wished to achieve through Blavatsky. It included the desire to create a kind of sphere of influence — first of a spiritual nature, but then in a more general sense — of the East over the West, by providing the West’s spirituality, or lack of it if you like, with eastern wisdom. That is how the transformation took place from the thoroughly European nature of Isis Unveiled to the thoroughly eastern nature of Blavatsky’s The Secret Doctrine.” From ‘History of the Anthroposophical Movement’ Steiner 1923 http://southerncrossreview.org/88/steiner-movement-5.html
[10]    Life and Times of Rudolf Steiner, Emil Bock, Vol. 1, pgs 202 – 211.
[11] See ‘Temple Legend’ of Rudolf Steiner, also taught by Heindel.
[12] Meyrink also mentions that he was called ‘Johannes’ Gustav Meyrink: Fledermäuse. München 1981, S. 241f u. 410
[13] You also have to consider that the I-Am activity founded by Guy Ballard, under his pseudonym Godre Ray King in the 1930’s was actually a plagiarism of ideas taught by Mailander. The real source for those I-Am statements were originally from Kerning, and several Theosophist encountered them through Mailander who taught the Kerning work. Another in carnation of John-CRC was also Saint Germaine according to Steiner, which is why Guy Ballard attributed them to Germaine, in mistaking their source, having believed they in fact came from Mailander who was the last incarnation.
[14] ‘However, we are interested in someone else who belonged to this group, one P., a Rosicrucian. He was named Prestel and had the ability to convert base metals into noble ones.’ A Rosicrucian Notebook, Willy Schreodter, pg 132 here drawing upon the letters of Meyrink.
[15]    Rudolf Steiner, GA 192
[16]    Alois Mailander, Wikipedia
[17]   Life and Times of Rudolf Steiner, Emil Bock, Vol. 1, pgs 202 – 211
[18]   IBID
[19]  Rudolf Steiner to Friedrich Eckstein. November 1890. In: Rudolf Steiner. Letters Vol. II. G.A.39. Dornach, 1987, pg 50
[20] Eckstein has also had contact with another spiritual teacher, who may have pointed him to Kerning. It is the Weaver Alois Mailänder (1844-1905), who was originally based in Kempten. Rudolf Steiner an Friedrich Eckstein. [Ende] November 1890. In: Rudolf Steiner. Briefe Bd. II. G.A.39. Dornach 1987. S. 50-51.
[21] Bock writes: “Friedrich Eckstein has often been with him.” [1] Emil Bock. Rudolf Steiner. Studies on his life and work. Stuttgart 1961, p.180-186.. ‘ In addition to Wilhelm’s long-standing or temporary pupils, Wilhelm Hübbe Schleiden (Munich), Franz Gustav Gebhard (Elberfeld), Bernhard Hubo (Hamburg), Franz Hartmann (Vienna / Kempten ), Gustav Meyrink (Prague), Günter Karl Wagner (Hanover), Paula Stryczek (Hanover), Carl Count zu Leiningen-Billigheim (Vienna). Bock writes; ‘A small group of followers had gathered around him. They were convinced that through Milan, from time to time, John himself was speaking. Milan was able to deliberate the state consciously. He was called ‘Brother John’. Since he could not write, someone had to write his letters, often his brother-in-law Nikolaus Gabele. A great part of the prominence of the Theosophical Society piloted to Kempten and became a student of this Christian seer. Helena Blavatsky had also said that in Germany today there is only one initiate and he lives in Kempten. But he does not belong to her school.’
[22] Interestingly, the founder of the OTO, Carl Kellner, also utilized these operations as Mailander was his teacher as well. It’s certain Steiner didn’t get them from Kellner, who went on to develop them and Kremmerz continued the work. Mailander appears to be a hidden source for the occult revival.
[23]   Life and Times of Rudolf Steiner, Emil Bock
[24]  See Hubbe-Schleiden’s Indian Diaries 1894/1896, page 17, wherein a footnote is inserted with the diary entry from Clements Dreissen.
[25] It must be mentioned that had I not been told Mailander was the Elder Brother I wouldn’t have known where to look. In future this group will reveal more information according to my friend. It is a matter of fact that my contact did not know of these details drawn from related materials. My own Rosicrucian informer actually knows very little of Steiner, despite knowing this amazing piece about Mailander. The Pansophists today embody a lineage of the pre-Steiner representation of this current, and consider theirs the original teaching that Blavatsky and Steiner had encountered. Still today they do not mix it with Anthroposophy, keeping the teaching in its original form in the Pansophic Order.
ENDNOTE: For further proof of Steiner’s involvement with Mailander’s Pansophic circle see the book Hypostasierung – die Logik mythischen Denkens im Werk Gustav Meyrinks nach 1907: Eine Studie zur erkenntnistheoretischen Problematik eines phantastischen Oeuvres (Hamburger Beiträge zur Germanistik) – Quoted by Helmut Zander in footnote 203 on page 840 in his informative book ‘Anthroposophie in Deutschland: Theosophische Weltanschauung Und Gesellschaftliche Praxis 1884-1945 (“Blavatsky habe sich zeitweise als Rosenkreuzerin verstanden, Hartmann und Gustav Meyrink sollen in die »rosenkreuzerischen Schulee von Johannes [i.ee. Alois] Mailänder (die Steiner gekannt habe), gegangen sein”).



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

52 - Pourquoi l' Ordre des jésuites s'est-il vu expulsé autant de fois à travers l' Europe et le monde ?

25 - La Triple Entente et les Loges noires furent-elles responsables du déclenchement de la Première Guerre Mondiale ?

9 - De Zoroastre à Jésus de la lignée de Salomon et la visite des Rois-Mages (épiphanie)