Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du janvier, 2018

Les deux degrés de la conscience dans " La Philosophie de la Liberté "- G.Kühlewind

Les limites de la pensée

Il est relativement facile à l'homme d'aujourd'hui de se rendre compte des limites de la pensée qui sont aussi celles de sa conscience ; et ceci de différentes façons. On n'a qu'à se demander : pourquoi telle chose est-elle évidente? En quoi consiste l'évidence? Pourquoi ce qui est logique est-illogique ? La pensée ne connaît aucune réponse à ces questions, elle devrait admettre,préalablement à chaque tentative de réponse, ce qui fait précisément l'objet de la question. Il en résulte le malaise provoqué par ce genre de questions, malaise que l'on évite autant que possible, ce qui a pour conséquence la dégradation de la conscience-reflet à un niveau pré-critique, naïf, qui entretient l'usage irréfléchi de la faculté de penser. D'où les essais mi-conscients, mi-réfléchis pour « réguler » ou schématiser la pensée, afin qu'elle soit «juste»- sans qu'on se rende compte que cette « régulation » ne peut se faire que grâ…