62 - Fu-Hsi, incarnation de Lucifer ?


Fu-Hsi
Selon Rudolf Steiner, l'incarnation d'un dieu n'est pas un évènement unique. Si le Logos johannique s'est incarné il y a deux mille ans en la personne de Jésus de Nazareth, l'exploration des mythes pré-chrétiens et de leurs héros solaires notamment, nous renseignent sur les conditions annonciatrices similaires entre tous ces êtres d'exception qui peu ou prou traversent les mêmes épreuves et viennent au monde de manière extraordinaire .
Le logos porteur de forces solaires incarné en Jésus serait donc l'Être originel, le Nouvel Adam porteur de forces de résurrection du corps physique humain originel rétabli dans sa pureté se présentant aux apôtres dans son corps glorieux, ayant vaincu les forces de Lucifer et d'Ahriman et qui maintient en équilibre le monde physique et spirituel. Je ne m'étendrai pas sur ces deux entités spirituelles que sont nos parents co-créateurs déchus (1) du courant spirituel évolutif normal, et qui ont chacun à leur manière vocation par la décision occulte d'une Intelligence supérieure, à guider et influencer l'humanité sous le regard des hiérarchies célestes régulières.
Ainsi, le Christ par son sacrifice consenti, se placerait jusqu'à la fin des temps, au milieu de l'évolution humaine, entre d'une part une incarnation luciférienne antérieure au début du troisième millénaire avant Christ,en Orient, en Chine précisément,et au début de ce troisième millénaire en Occident avec une possible incarnation d' Ahriman-Satan aux USA très probablement. Ce qui m'amène à penser que Steiner a vu juste et que ses clairvoyances sont cohérentes est le fruit d'une enquête et d'une observation de l'art pictural et de la tradition liés à cette incarnation de Lucifer en Chine qui nous sont parvenus aujourd'hui.



Lucifer en Chine au IIIème millénaire avant J.C

 

" Au début du 3ème millénaire avant le Christ, en Asie. Là,le regard clairvoyant rétrospectif constate qu'une entité suprasensible s'incarna dans un être humain,-de même qu'au début de notre ère, l'entité suprasensible du Christ s'incarna dans l'homme Jésus de Nazareth. Il est extrêmement difficile de retrouver cette incarnation du 3ème millénaire. Elle donna à l'humanité quelque chose de très brillant, de très lumineux, qui fut précisément la sagesse païenne (qui influença aussi la sagesse grecque et la gnose)(...) Ce fut une véritable incarnation de Lucifer, de la puissance luciférienne. " (Zurich, 27 octobre 1919)


" Un enfant naquit d'une noble famille asiatique, dans le cadre du corps sacerdotal des Mystères. Les circonstances firent que cet enfant, en grandissant, put prendre part aux cérémonies du Temple,- sans doute à la suite d'une inspiration reçue par le clergé - car il faut dire expressément que la chose avait été prévue et prophétisée par les prêtres. Il arriva ceci d'étrange, que, vers l'âge de quarante ans, il se montra capable de comprendre par la seule force de sa raison ce qui n'avait jamais été, jusqu'alors, qu'une révélation. Cet homme, fut en quelque sorte, le premier à pouvoir utiliser les organes de l'entendement et de la raison. Ceci, dans le cadre des Mystères d'Extrême-Orient. Si nous voulons traduire dans un langage actuel ce que les prêtres pensèrent de cet évènement, nous dirons simplement qu'à leurs yeux, l'entité incarnée dans cet homme n'était autre que Lucifer. C'est un fait important, qu'au troisième millénaire avant le Christ, dans l'est de l'Asie, il y ait eu une incarnation charnelle de Lucifer. Or, cette personnalité exerça un grand rayonnement pédagogique, et c'est d'elle qu'est sortie toute la culture païenne dont j'ai parlé tout à l'heure, avec la grande sagesse antique qui s'est prolongée jusque dans la gnose des premiers siècles chrétiens. Il ne faudrait pas porter un jugement péjoratif sur cette culture luciférienne, car tout ce que que la Grèce a produit de beauté, et même de sagesse philosophique, tout ce qu'on retrouve encore chez ces penseurs et dans les tragédies d'Eschyle, tout cela n'a été possible que grâce à l'incarnation de Lucifer.
Aux premiers siècles chrétiens, l'influence de cette  incarnation luciférienne agissait encore puissamment au Sud de l'Europe, au Nord de l'Afrique, et à l'Ouest de l'Asie. Et lorsque le Mystère du Golgotha se fut accompli sur la Terre,ce fut essentiellement par la sagesse luciférienne qu'il put être compris. La Gnose, qui fut la première tentative pour comprendre ce Mystère central était entièrement imbue de sagesse luciférienne. Rappelons-nous donc, pour l'instant, qu'il y eut au début du 3ème millénaire, une incarnation humaine, de Lucifer en Chine. L'influence de cette incarnation,en ce qui concerne l'intelligence des hommes, ne s'est éteinte, en réalité,qu'au quatrième siècle après le Mystère du Golgotha. Elle eut longtemps encore des échos et des continuateurs." (Berne,4 novembre 1919)

Présentement, le courant anthroposophique a pu identifier cette incarnation luciférienne comme Fu-Hsi ou Fuxi, ce héros civilisateur né à Chengji, à l'Ouest de la Chine,vers -2852/-2820.Considéré comme un des trois dieux qui donnèrent forme à l'être humain. Les Chants de Chu mentionnent son mariage avec sa sœur Nuwa, le deuxième dieu des trois Augustes, dieu qui donne naissance aux êtres humains. Dès la dynastie de Tang, Fuxi et son épouse Nuwa sont présentés comme les inventeurs des rites du mariage. Selon Shiji de Sima Qian, Fuxi et Nuwa sont représentés avec les bustes d'être humain et les corps de serpent. Il a inventé le Bagua, concept dans la philosophie fondamentale en ancienne Chine, utilisé dans le Taoïsme et le Yi Qing. Il enseigna aux hommes les méthodes de la cuisson, la chasse, la pêche, les armes de métal, le premier sacrifice au ciel. Il dispute à Huangdi deux inventions : la cithare et le symbole du dragon composé des parties des animaux totems des tribus vaincues, car selon certains textes, il fut aussi un empereur.
Dans l'iconographie chrétienne, le dragon proche du serpent représente très souvent le serpent tentateur, autrement dit Lucifer.

 

 

Tubal-Caïn, Hiram-Abiff et Lazare-Jean; les arts et la franc-maçonnerie

 

 

Mais l'élément le plus troublant, est cette fresque qui nous est parvenue représentant FuXi et sa soeur tous deux à corps de serpents et tenant ...une équerre et un compas...symbole par excellence de la Franc-maçonnerie.


Or, c'est précisément dans le cycle de conférences consacrées au sujet ( " La légende du Temple et l'essence de la franc-maçonnerie " ) que Rudolf Steiner, nous indique la filiation entre le courant de Seth-Tubal-Caïn-Lazare/Jean avec l'impulsion de Lucifer jusqu'au moment de l'initiation transformatrice de Lazare-Jean par Jésus-Christ.



Cette légende du Temple est la suivante :


" Jadis, l'un des  Elohims  s'unit à Eve et de cette union naquit Caïn. Un autre Elohim, Adonaï ou Iahvé-Jéhovah, créa ensuite Adam. Celui-ci de son côté s'unit à Eve et de cette union naquit Abel. Adonaï suscita de l'inimitié entre ceux qui faisaient partie de la famille de Caïn et ceux qui faisaient partie de la famille d'Abel, ce qui eut pour conséquence que Caïn tua Abel. Mais d'une nouvelle union d'Adam et Eve sortit la lignée de Seth. Nous avons donc deux lignées d'hommes différentes. Les uns sont les descendants originels de l'Elohim, les fils de Caïn, on les appelle aussi les fils du feu. Ce sont ceux qui cultivent la terre,et la transforment par l'art. Enoch, l'un des descendant de Caïn, a appris aux hommes l'art de tailler les pierres, de construire des maisons, d'organiser la société, de fonder des sociétés de citoyens. Tubal-Caïn, qui travaillait les métaux, est un autre des descendants de Caïn. C'est aussi de cette lignée qu'était issu l'architecte Hiram Abiff, dont les historiens de la maçonnerie font remonter la création de l'Ordre. Abel était un gardien de troupeaux. il s'en tenait fermement à la situation donnée et prenait le monde tel qu'il était. C'est toujours ce qui constitue l'opposition entre les hommes. les uns s'en tiennent fermement au monde tel qu'il est, les autres veulent former par l'art une nouvelle réalité vivante à partir du no-vivant. D'autres peuples ont présenté l'ancêtre de ces fils du feu dans la légende de Prométhée.  Ce sont les fils du feu qui doivent insérer dans la structure du monde la sagesse, la beauté et la bonté issues des vastes pensées cosmiques afin de transformer le monde en Temple. Le roi Salomon était un descendant de la race d'Abel. il ne pouvait pas construire lui-même le Temple ; il lui  manquait l'art. C'est pourquoi il fit venir le maître d'oeuvre Hiram-Abiff, descendant de la race de Caïn. 
Salomon, avait la beauté d'un dieu. Et lorsque la reine de Saba vint le trouver, elle crut voir une statue d'or et d'ivoire. Elle venait pour l'épouser. On appelle aussi Iahvé, le dieu de la forme, le dieu qui a fait du vivant une puissance vivante, par opposition à l'autre Elohim (Lucifer?), qui crée afin de faire sortir par magie le vivant de ce qui est dépourvu de vie. A qui appartient l'avenir ? telle est la grande question de la légende du Temple. Si tous les hommes évoluaient selon la religion de Jéhovah, toute vie viendrait mourir dans la forme. En science occulte, on appelle cela le passage  à la huitième sphère. Les fils de Caïn travaillent eux-mêmes à donner forme à la structure du monde. Lorsque la reine de Saba voit le Temple et demande qui en est le maître d'oeuvre, on lui dit que c'est Hiram. Et lorsqu'elle le voit ensuite,il lui apparaît aussitôt comme celui qui lui est en réalité destiné. Le roi Salomon en conçoit alors de la jalousie ; bien plus, il fait alliance avec trois compagnons qui n'étaient pas capables de devenir des maîtres, dans le but de faire échouer le plus grand chef-d'oeuvre d'Hiram, la "Mer d'Airain ". Une seule coulée de métal devait produire celui-ci, son chef-d'oeuvre. L'esprit humain était censé s'unir au métal. Les trois compagnons étaient l'un , un maçon syrien, le deuxième,un charpentier phénicien, et le troisième , un mineur hébreu. La conspiration réussit : ils firent échouer la coulée en y versant de l'eau. cela gicla de tous côtés. De désespoir, le maître d'oeuvre veut alors se précipiter lui-même dans le feu rougeoyant. Alors, il entendit une voix monter du centre de la Terre. Elle venait de Caïn lui-même, qui lui criait qu'il avait près de lui le marteau de la sagesse divine des mondes, grâce auquel toute l'oeuvre pouvait être restaurée. Et Caïn lui donna le marteau. L'esprit de l'homme est ce que l'homme construit dans le corps astral quand il ne le garde pas tel qu'il a reçu. C'est cette construction que Hiram doit édifier maintenant."

Il est intéressant de constater que :

1-Contrairement à l'Ancien Testament, la légende du temple racontée par Steiner fait naitre Eve avant Adam d'un autre Eloha. Erreur d'une légende apocryphe ?
2- toute la symbolique opérative et compagnonnique majeure de la maçonnerie, l'équerre et le compas, appartiennent de fait à l'héritage transmis par Lucifer en Chine bien avant la légende du Temple, mais dont la paternité ne fait à présent plus aucun doute.



(1)Evangile de Jean : 8-43Pourquoi ne comprenez-vous pas mon langage? Parce que vous ne pouvez écouter ma parole. 8-44Vous avez pour père le diabolos, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu'il n'y a pas de vérité en lui. Lorsqu'il profère le mensonge, il parle de son propre fonds; car il est menteur et le père du mensonge. 8-45Et moi, parce que je dis la vérité, vous ne me croyez pas.…

Consulter : la science de l'occulte
                   Lucifer et Ahriman ( EAR editions )



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

52 - Pourquoi l' Ordre des jésuites s'est-il vu expulsé autant de fois à travers l' Europe et le monde ?

25 - La Triple Entente et les Loges noires furent-elles responsables du déclenchement de la Première Guerre Mondiale ?

9 - De Zoroastre à Jésus de la lignée de Salomon et la visite des Rois-Mages (épiphanie)