59 - Les conceptions scientifiques de Rudolf Steiner, par Jean-François Theys




par Jean-François Theys



En guise d’introduction considérons la citation suivante tirée d’une conférence de Steiner donnée le 9 septembre 1924 à Dornach :

“Il est vrai que si l’on prête aux planètes la même consistance ferme que la Terre, on peut s’attendre à ce qu’une collision avec la Terre porte un coup violent à tous les êtres vivants ! Mais ce n’est pas le cas, les planètes n’ont pas la même consistance que la Terre. Si Mars, par exemple, venait à tomber sur la Terre, il ne pourrait pas ravager la terre ferme mais seulement l’inonder. Si l’on examinait Mars, pour autant qu’on puisse l’examiner, ce que l’on ne pourra jamais par la seule physique et sans le recours à la science de l’esprit, on verrait au regard spirituel, qu’il est constitué d’une masse aqueuse d’une masse aqueuse moins liquide que l’eau, mais comme une gelée de confiture. Il contient certes également des parties solides, mais leur consistance est plutôt celle ce la corne animale ou des bois animaux. Ces parties plus dures apparaissent puis se dissolvent à nouveau. Il nous faut admettre que la consistance de Mars est tout à fait différente de celle de la Terre.

Voyez-vous, on parle sans cesse des canaux de Mars. Mais pourquoi parle-t-on de canaux ? On ne voit rien d’autre sur Mars que des lignes, comme cela (dessin), et on dit que ce sont des canaux.


C’est juste et ce n’est pas juste à la fois. Car, Mars n’étant pas ferme comme la Terre, on ne peut pas parler de canaux comme nous en avons sur Terre. On peut, en revanche, parler de quelque chose qui s’apparente à nos vents alizés, ces vents des régions chaudes, d’Afrique par exemple, de l’équateur, qui montent vers les pôles froids et qui en redescendent. Vu de l’extérieur, ces courants atmosphériques apparaissent comme des lignes, les lignes des alizés. C’est de ce genre de lignes qu’il s’agit sur Mars. Mais tout est plus vivant sur Mars que sur la Terre. La Terre est un astre plus mort que Mars; sur Mars les choses sont encore plus ou moins vivantes.

[…] Songez maintenant que la consistance de Mars n’est pas aussi solide que celle de la Terre, Mars n’a pas de partie solide. Or, Messieurs, j’ai évoqué, il y a quelques temps, le fait que la Terre était autrefois également dans un état où elle n’avait pas de minéral. Le minéral solide ne s’est formé qu’ultérieurement. Des animaux géants y vivaient sans avoir encore de squelette osseux. Mars est aujourd’hui dans un état similaire. Il héberge également des animaux dont la forme est celle des animaux terrestres d’autrefois, et les êtres humains sont sur Mars comme autrefois sur Terre, sans os, comme je vous les ai décrits. C’est une chose que l’on peut savoir. Mais on ne le peut pas par les moyens de la connaissance dont disposent les sciences naturelles. Si on désire se faire une image de l’aspect actuel de Mars, il faut s’imaginer la Terre à une époque antérieure.

Voyez-vous, nous avons aujourd’hui les courants aériens alizés nord-sud. Autrefois ces courants étaient plus visqueux, plus liquides. C’est le cas aujourd’hui sur Mars. Ces courants sont sur Mars plus vivants, plus liquides que nos courants aériens.”

[Création du monde et de l’homme – GA 354 – Dornach, 9 septembre 1924]

Encore au sujet de Mars :

“Mars n’est qu’une sorte de réincarnation de la Lune et, comme les forces cachées dans le corps astral ne trouvent pas en face d’elles un moi capable de les adoucir, les humains sur Mars sont extrêmement belliqueux.”
[Êtres humains, occultisme et philosophie – GA 137 – 12 juin 1912 – p. 240.]

À l’époque de Steiner, les connaissances à propos de Mars étaient assez limitées.

Mars, qui nous apparaît dans le ciel comme une étoile rougeâtre, a été observée dès l’Antiquité. Le développement de la mécanique céleste nous a permis de calculer divers paramètres à partir des observations de sa trajectoire et de sa distance, comme sa gravité qui est plus faible que celle de la Terre (un peu plus du tiers de la nôtre soit 0,376 g.) Son diamètre est deux fois plus petit que celui de la Terre, et sa masse ne représente qu’un dixième de celle de la Terre. Elle tourne sur elle-même en un peu plus d’un jour terrestre et effectue un tour du Soleil en 687 jours.

Jusqu’en 1965, les astronomes pensaient que l’on trouvait de l’eau liquide à la surface de Mars et que peut-être des formes de vie pouvaient s’y être développées.

La sonde Mariner 4 a survolé Mars en 1965 a remis les pendules à l’heure. Mars a une surface caractérisée assez semblable à celle de la Lune, notamment par des impacts, mais aussi par un volcanisme ancien. Il semblerait que le volcanisme ne soit plus actif actuellement. L’atmosphère martienne est très ténue (150 fois moins dense que la nôtre) et est principalement composée de gaz carbonique (dioxyde de carbone); Son champ magnétique global inexistant. Sa température moyenne est inférieure à – 60°C (entre –3°C et –133°C). Il est clair que l’eau pure ou quasi pure ne peut pas exister sur Mars à l’état liquide. Par contre, l’état liquide est possible pour des eaux saumâtres ou contenant des sels ou des acides en solution.

Malgré son atmosphère ténue, Mars est parfois le siège de tempête de poussière qui obscurcissent parfois toute la planète. Une caractéristique de l’atmosphère martienne c’est qu’elle constamment chargée de poussières, c’est ce qui lui donne son apparence ocre-rougeâtre. On peut affirmer que les conditions sur Mars ne sont guère propices à la vie, quoique pour l’instant on ne puisse exclure une vie microbienne.

Depuis lors de nombreuses missions spatiales ont eu pour but l’étude de Mars et nos connaissances à son sujet deviennent de plus en plus conséquentes et précises. Ce n’est pas la peine d’entrer dans les détails sinon de faire remarquer que l’on ne s’est pas contenter de satelliser des sondes d’observation autour de Mars, mais que des modules se sont posés à sa surface pour l’analyser, et que de plus des véhicules robotisés ont roulé sur sa surface.

On voit que c’est en fait tout le contraire de ce qu’a affirmé Steiner. Ce qui est plus grave c’est que Steiner a affirmé avoir obtenu ses résultats par clairvoyance. Si c’est le cas, alors sa clairvoyance n’est absolument pas fiable ou n’existe pas. Comment Steiner en est-il arrivé là ?

D’abord, à son époque, on pouvait croire plus ou moins ce qu’on voulait au sujet de Mars. Steiner était à l’aise, c’était pratiquement irréfutable. Il semble même avoir été persuadé que l’être humain ne pourrait jamais quitter la Terre pour explorer le système solaire. Partant des données connues, Steiner a simplement élaboré, par analogie, un scénario qu’il pouvait intégrer dans sa conception du monde et surtout dans son plan de l’évolution. Ce plan de l’évolution, il avait commencé à l’élaborer peu après 1900, sur base des élucubrations et spéculations de la fameuse Doctrine secrète de Madame Blavatsky. Il n’est pas nécessaire de lire la totalité des 6 volumes de la Doctrine secrète pour se rendre compte où Steiner a puisé le matériau qu’il a utilisé pour édifier son propre plan de l’évolution, qu’il commença à enseigner aux alentours de 1904, et dont l’ouvrage “La Chronique de l’Akasha” est un recueil rassemblant ses conférences sur le sujet. Par la suite, il en donna un condensé plus élaboré dans sa “Science de l’occulte en esquisse”, puis l’étoffa tout au long de ses activités de conférencier. Cela ne se fit pas sans maintes contradictions. Toutefois, Steiner les balayait avec aplomb en affirmant d’une part qu’il n’y avait pas de contradiction, et d’autre part ces contradictions apparentes n’étaient que le résultat de points de vue différents. Les points de vue peuvent être certes différents, mais ils sont parfois inconciliables. Un chêne restera un chêne, et un sapin un sapin quelque soit le point de vue adopté.

On pourrait croire que les affirmations de Steiner à propos de Mars est un cas isolé. Mais ce n’est pas du tout le cas. Le mieux est de partir d’extraits tirés des œuvres de Steiner lui-même et de voir ce qu’il en est :

« On oppose généralement la carte céleste de Ptolémée à celle de Copernic, en taxant la première d’erreur. C’est faux. Toutes deux sont également vraies. Seulement, la carte de Ptolémée se rapporte au plan astral. Et sur ce plan la Terre est au centre des planète, et le Soleil est lui-même une planète. La carte de Copernic se rapporte au plan physique où le Soleil est le centre. Toutes les vérités sont relatives aux temps et aux lieux. Le système de Ptolémée sera réhabilité à une époque prochaine. »
[L’Ésotérisme chrétien, GA 94, cycle de conférences donné à Paris en mai/juin 1906 – XVIII, p. 137]

Cette affirmation est évidemment une ineptie. En effet, on peut choisir physiquement n’importe quel point d’un système physique comme centre du repère de coordonnées. Ptolémée le plaçait au centre de la Terre parce que ce qui lui importait c’était le mouvement des astres relativement à la Terre, et qu’il croyait que la Terre était au centre du système. Par contre Copernic a placé le centre de son système de coordonnées au centre du Soleil parce qu’il voulait décrire le mouvement des planètes autour du Soleil, sachant que le Soleil était véritablement le centre du système. Le plan astral n’a strictement rien affaire là-dedans. Quand à la future réhabilitation c’est aussi une affirmation purement gratuite et insensée.

Steiner affirme que la Lune est constituée de matériaux plus denses que ceux de la Terre. (voir GA 254 – Les dangers d’un occultisme matérialiste, conf. Dornach, 17 octobre 1915. – Voir aussi GA 353, conf. du 17 mai 1924.)

Or, il se fait que la densité moyenne de la Lune est de 3/5 de celle de la Terre, ce qui infirme totalement cette affirmation.

“Lors de la séparation du Soleil et de la Terre, cette immense atmosphère solaire faite d’acide prussique nous a laissé l’azote. L’azote est donc un reste de l’acide prussique. L’oxygène est ce qui reste de l’acide carbonique après le départ de la Lune. Nous pouvons dire que notre air, notre air habituel, composé d’azote et d’oxygène, n’a pas été là de tous temps ; il l’est seulement depuis l’époque où le Soleil s’est séparé de la Terre ; c’est à ce moment qu’est apparu l’azote. L’oxygène lui est apparu quant à lui lorsque la Lune a quitté la Terre. Mais cela ne s’arrête pas là! Je vous ai dit qu’en fait l’air ne contient qu’un peu d’oxygène, 21% environ, mais une grande part d’azote. Je vous ai dit aussi que le Soleil est grand tandis que la Lune est petite ; et comme l’oxygène provient de la Lune, il est présent dans l’air en plus faible quantité. L’azote provenant du Soleil se trouve de ce fait en très grande quantité dans l’air, le Soleil étant beaucoup plus grand que la Lune. Ceci est dû au fait que l’azote a une origine solaire tandis que l’oxygène est issu de la Lune.”
[Les manifestations de l’esprit dans la nature, Dornach, 10 octobre 1923]

On constate dans cette déclaration que Steiner travaille bien par analogie. La Lune plus petite, moins d’oxygène, le Soleil plus grand, plus d’azote.

Mais : si on tient compte de l’oxygène contenu dans l’eau, de celui contenu dans la croûte terrestre sous forme d’oxydes et de silicates, de celui contenu dans l’air, etc. La masse totale de l’oxygène représente presque la moitié de la masse de la Terre.

Ce qui montre que la proportion d’azote est moindre que celle de l’oxygène ! On considère que l’azote n’occupe que le 34ième rang dans les constituants de la croûte terrestre par ordre d’importance. Il représente en fait environ 0,4% de l’abondance de l’oxygène dans l’écorce terrestre.

“Il faut être naïf pour oser affirmer que les mêmes lois naturelles de chez nous, s’appliquent aussi à une étoile située à des années lumières de nous. En effet, les lois de la nature s’appliquent uniquement aux conditions terrestres, et elles cessent lorsque nous pénétrons dans l’espace cosmique. [Les Fêtes de l’année et leur intériorisation – GA 224, Stuttgart, le 11 juillet 1923]

Si les lois naturelles n’étaient pas valables dans l’espace cosmique, aucun satellite, aucune sonde spatiale, ne pourrait fonctionner. L’analyse spectrale ne fonctionnerait pas non plus, ce qui est en contradiction avec ce que Steiner dit dans le GA94 voir ci-dessus.

“ Il est par ailleurs tout à fait étrange qu’on parle ces derniers temps de l’approche de Mars, car chaque planète s’approche parfois de la Terre, et la Lune par exemple se rapproche sans désemparer de la Terre et finira comme les autres planètes, qui ont toutes cette même tendance, par s’unir à la Terre pour ne former qu’un seul corps. ”

(Création du monde et de l’homme – GA 354 – Dornach, 9 septembre 1924)

En réalité, la Lune ne se rapproche pas de la Terre, elle s’en éloigne comme les mesures récentes et précises le prouvent. La Lune ne peut faire que s’éloigner peu à peu de la Terre pour finalement un jour échapper à son attraction.

Ci-après quelques unes des bourdes de Steiner concernant l’astronomie notamment. On remarquera les nombreuses contradictions dans ses déclarations, en plus des erreurs manifestes.

La Terre
 
La Terre n’existait pas il y 3 millions d’années. [75]
Et elle n’existera plus dans 20 millions d’années. [75]
Rien de ce qui existe sur la Terre ne s’y trouvait il y a vingt millions d’années, ni ne s’y trouvera dans vingt millions d’années.[114]
La Terre n’existera plus dans 200.000 ans [86]
La Terre n’existait pas encore, il y a 300.000 ans [86]
Dans 25.815 ans, la Terre n’existera plus. [31]. – peu vraisemblable, à moins que l’homme ne la fasse sauter d’ici-là !
La Terre n’est pas une sphère, mais un tétraèdre arrondi ! [55]
La Terre est morte, mais parfois elle est considérée comme vivante.  Donc elle est à la fois morte et vivante. (C’est digne du chat de Schrödinger et de la mécanique quantique).
La Terre est un crâne humain géant qui est mort. [5]
Il y a 15.000 ans, la Terre était encore au stade végétal. [27]
Les causes du volcanisme ne sont pas du tout dans le sous-sol…. Les causes sont à l’extérieur du sol….Ce sont les forces astrales des constellations qui attirent les masses denses et lourdes projetées par les volcans. [18]
Les positions du Soleil et de la Lune provoquent les coups de grisou dans les mines.[19] Faux. C’est une étincelle ou une flamme qui provoquent l’explosion du méthane accumulé à certains endroits.
Les îles et les continents ne sont pas solidaires de la croûte terrestre, ils nagent, flottent dans la mer et ne sont maintenus en place que par la force des étoiles. [32] – Complètement ridicule, même à son époque.
L’atome n’existait pas au début, avant lui il y avait sur la Terre une sorte de substance protéinique, gélatineuse, qui s’est différenciée. [36]
Les minéraux ont été secrétés par des substances organiques [37]
Tous les minéraux, et même les roches les plus dures, proviennent des plantes. [15]-[26]
La Lémurie a existé. Faux ! Il n’y a aucune preuve que ce soit le cas. Au départ c’était une hypothèse scientifique faite pour expliquer la présence de fossiles de lémurien de part et d’autre de l’Océan indien. Faute de mieux Haeckel y avait adhéré et elle fut admise aussi par les occultistes Sinnett, Blavatsky et autres théosophes. Cette hypothèse a été infirmée faute de preuves et a reçu le coup de grâce quand on a compris la tectonique des plaques (dérive des continents).
L’Atlantide aurait existé. En fait, c’est un mythe qui a pris naissance avec Platon. C’est à l’origine une fable pédagogique imaginée par Platon. L’Atlantide était censée être une grande île située dans l’Atlantique. L’idée a été reprise, et élaborée par Sinnett, Blavatsky, Scott Eliot, puis reprise par Steiner. D’une grande île c’est devenu un continent occupant la majeure partie de l’Atlantique. Mais ici non plus aucune preuve n’existe pour cette affirmation. C’est plutôt le contraire, l’étude des fonds marins par toutes sortes de moyens et la tectonique des plaques rendent cette croyance complètement caduque.
Il y a beaucoup de volcans autour du pôle Sud. [60] – En s’en éloignant beaucoup alors !
Les couches de la Terre sont au nombre de sept : en dessous de la croûte, il y aurait une couche liquide qui est centrifuge, une couche de vapeur douée de sensibilité, …, Les 5e et 6e couches seraient responsables de la destruction de la Lémurie. — Voir Esotérisme Chrétien, Triades] et [85]–[123 ]–[126]
— plutôt délirant et absolument déconnecté de la réalité; Comme ni la Lémurie, ni l’Atlantide n’ont jamais existé, l’affaire est classée.
En Suisse, il n’y avait pas de montagnes, il y 6 ou 7 mille ans. [61]
Les périodes glaciaires ont lieu parce que les terres se soulèvent au niveau où il y a des glaciers dans les montagnes actuelles. [61]
La nutation est due à des forces astrales. La gravitation n’existe pas et la théorie de Newton inapplicable. [115]
Mais la rotation de la Terre n’existait pas autrefois, et c’est le « Je » humain qui l’a mise en rotation au départ, après qu’il fut lui même incité à la rotation par des esprits dont il dépendait. [124]
Ce ne sont pas les forces de gravitation de la Lune et du Soleil qui produisent le flux et le reflux des marées, c’est une force qui réside dans l’argent, ce métal étant finement dissous dans les océans. Si on croit que la Lune intervient c’est parce que la Lune est mue par la même force marémotrice de l’argent contenue dans l’univers. [125]
Steiner dit que le pôle Nord est un pôle nord magnétique. [126] – C’est faux, le nord magnétique est dans l’hémisphère sud et le sud magnétique au pôle Nord.

La Lune 

La Lune est responsable de l’attraction terrestre.[102]-[113]
La Lune ne possède pas de roche comme la Terre, ce qui a l’apparence de roche vu de la Terre est une sorte de corne vitrifiée, beaucoup plus que toute corne existant sur la Terre, toutefois elle n’est pas tout à fait minérale.[103]
La Lune elle est plus dense que la Terre. [11]. — Faux, sa densité est 3/5 de celle de la Terre.
La Lune se rapproche de la Terre.[68] — Faux!, elle s’éloigne.
La Lune s’unira à la Terre au 8e millénaire. [71] – invraisemblable !
Sur la Lune, il y a des êtres ayant un corps physique très subtil. Ils ressemblent à des enfants de 6 ou 7 ans. Ils sont hurleurs et attirés par les asiles d’aliénés et les médiums faisant du spiritisme, surtout à la pleine lune.[33]-[34]
La substance qui compose actuellement la Lune s’y trouvait aussi peu, il y a quelques siècles, que la matière actuelle de votre corps ne s’y trouvait il y a dix ans. [111]

Le Soleil 

Le Soleil est le corps le plus léger de l’espace et la Lune le plus lourd. Le Soleil le plus spirituel et la Lune le plus matériel. [12]
Le soleil est un creux, un vide qui émet de la lumière. [12]-[59]
Le soleil est moins qu’un vide, c’est un espace négatif [51]
Le Soleil n’est pas constitué de matière, ce que les physiciens disent…est un fantasme. [52]-[80]
Le Soleil est vivant, et comme tout ce qui émet de la lumière, il doit être fécondé pour pouvoir rayonner de la lumière par sa vie [80]
Il n’y a pas de gaz incandescent sur le Soleil. [53]-[57]-[69]-[72]
Ce qui, dans le Soleil, est gazeux, est en réalité le corps du Christ. [101]
Mais : “C’est à bon droit qu’on l’appelle Soleil, car les soleils aujourd’hui passent encore par ce processus ; à l’intérieur ils sont constitués de courants gazeux et le gaz devient lumière vers le dehors, ils répandent la lumière dans l’espace universel.” — [97] — Il devrait savoir ce qu’il veut :C’est en complète contradiction avec le Soleil espace vide, négatif, ne contenant ni gaz, ni chaleur, ni lumière de ses autres déclarations..
Le Soleil est tout simplement un réflecteur dont ne peut émaner aucune lumière, et peut tout au plus la réfléchir; il réfléchit la lumière spirituelle des planètes. Ainsi en est-il physiquement.[53]
Le Soleil nous renvoie la lumière du cosmos comme il la reçoit.[72]
Le Soleil a un estomac et il se nourrit des comètes pour produire de la lumière et la chaleur. [6] – [13]
Le Soleil n’attire pas les planètes par la gravitation, néanmoins il exerce une puissante force de succion, comme les étoiles en outre.[57][69]
Il n’y a pas de chaleur sur le Soleil. [9]-[12]
Les rayons solaires ne sont pas une réalité.
Via les taches solaires le Soleil expulse dans le cosmos des substances qui apparaissent ensuite sous forme de comètes, de météorites et de météores et d’étoiles filantes. [67] – Steiner devrait savoir ce qu’il veut, le Soleil se nourrit de comètes, mais c’est aussi lui qui les produit !
Le Soleil expulse du fer dans le cosmos [67]

Mars 

Les canaux de Mars sont en fait des courants aériens, des vents martiens.[104]
Tout est plus vivant sur Mars que sur la Terre. La Terre est un astre plus mort que Mars. [104]
Mars a des parties solides, dont la consistance ressemble à de la corne animale.[104]
Comparé à la Terre, Mars n’a pas de parties solides. [104]
Il y a des êtres vivants sur Mars [104].
Mars est un corps céleste qui tend à devenir vivant [21]
Il y a des êtres humains sur Mars, et ils sont belliqueux. [50]
Mars est essentiellement un corps liquide [93]
Vénus
Si Vénus brille dans le ciel la nuit c’est parce qu’elle est phosphorescente. Faux évidemment ! Elle brille parce qu’elle réfléchit la lumière solaire, tout comme les autres planètes et la Lune. [63]

Saturne 

Le Saturne actuel est constitué uniquement de chaleur, de même que ses anneaux qui sont une illusion d’optique. [92]
Saturne est la dernière planète du système solaire, les autres n’en font pas partie[83]-[105].
— L’ancienne astrologie ne connaissait que 7 “planètes” et Steiner à l’instar de Blavatsky a construit sa cosmogonie mystique sur ce nombre.
Saturne a un aspect bleuté [17]-[20]-[92]. — Faux ! même avec une petite lunette d’amateur, on peut voir qu’il a une couleur brun-orangée. Donc son intervention pour expliquer cette couleur bleue est non pertinente. Ne pas vérifier ses sources, ça ce n’est pas scientifique ! En fait, Steiner était persuadé que Saturne étant une répétition de l’ancien Saturne devait aussi être constitué de chaleur et était obscur. Or selon la théorie des couleurs de Goethe, un objet obscur vu à travers la clarté (de l’atmosphère) doit paraître bleu. D’où son affirmation, non vérifiée par ailleurs.

Jupiter 

Jupiter est complètement aérien, mais un air plus épais que le nôtre. La Terre sera comme cela à l’avenir. — Faux ! : Jupiter est constitué en grande partie d’hélium et d’hydrogène gelés, liquides ou gazeux selon la profondeur.

Uranus et Neptune 

N’appartient pas à notre système solaire (ni Neptune et au-delà) [83]-[105]
Cependant, “il s’est détaché de la Terre”. [35]-[45]
Uranus et Neptune ne faisaient pas partie de notre système solaire à l’origine. Elles ne s’en approchèrent que beaucoup plus tard, et furent prises dans le champ d’attraction de notre système [48]-[117]
Uranus et Neptune ne sont pas considérées comme des planètes [83]
Mais Uranus et Neptune se sont formés pendant que le système solaire se formait: Uranus en même temps que Jupiter, et Neptune en même temps que Mars. [98] — Alors capturées ou pas capturées ?
Cependant, cela n’a pas empêché Steiner d’en tenir compte dans les horoscopes. [voir Pédagogie curative].

Étoiles 

Les étoiles sont constituées exclusivement de lumière.
Elles ont été antérieurement un système planétaire (voir Zodiaque).
En tous cas elles ne sont pas matérielles. [57].
Les étoiles sont aussi des vides qui émettent de la lumière comme le Soleil. [57]
Il y a des étoiles fixes et des étoiles qui ne le sont pas. Faux ! Toutes les étoiles sont en mouvement. Leur fixité est une apparence liée à leur éloignement.
Là où il y a des étoiles, il n’y a rien; ce sont des trous dans le cosmos [24]-[57]
Planètes
Sur certaines planètes il n’y pas de gravité, et sur certaines autre à la place de la gravité, il y a l’antigravité. (voir Cosmos)

Cosmos 

Il n’y a pas de gaz dans l’espace cosmique.
Mais en 1923, “l’analyse spectrale nous révèle qu’on trouve de l’hydrogène dans toutes les directions de l’espace”. [4]
Les lois de la nature (donc de la physique) ne s’appliquent que sur Terre, mais pas dans l’espace cosmique, ni au Soleil, ni aux étoiles. Elles décroissent en fonction du carré de la distance. [66]-[74]-[110]-[118]-[122] — Faux évidemment, une des sondes spatiales de la Nasa a atteint les confins du système solaire, bien au-delà de Pluton et envoie encore des informations au moyen d’ondes électromagnétiques, des ondes radio donc et elle fonctionne encore. Mais de plus, Steiner se contredit puisqu’il accepte les résultats de l’analyse spectrale notamment en ce qui concerne les comètes et leur cyanogène.
La gravité n’est qu’un mot. Steiner l’a expliqué aux enseignants de l’école Waldorf. [Méthode et Pratique – GA 294]
Sur une planète liquide ou gazeuse il n’y a pas de gravité. Seules les planètes solides en ont une. Faux ! La gravité existe partout dans l’univers. Toute matière est source de gravité. [Chercher la référence]
L’espace interstellaire n’est pas vide. Il y a de la matière ou de l’esprit. …L’espace entre les étoiles contient un fin brouillard plus ou moins dense, d’où la lumière zodiacale, et aussi celle du Soleil. [106]





Système solaire 

Les dénominations de Vénus et Mercure n’ont jamais été inversées. Il le dit uniquement pour justifier sa conception des choses. Car les anciens n’étant pas en mesure de déterminer les distances ne s’intéressaient qu’aux rythmes observés. Quand on considère les rythmes on a l’ordre des sphères. [39]-[94]
Steiner confond souvent notre système solaire avec l’univers.
Le système de Copernic se rapporte au plan physique et le système de Ptolémée au plan astral : faux. C’est seulement une question de repère de coordonnée.
Le système de Ptolémée n’est pas simplement un système physique, il est basé sur l’observation spirituelle. [95]
C’est Vulcain, qui perturbe l’orbite de Mercure (planète hypothétique située entre le Soleil et Mercure. (Chercher la référence)
La Terre ne tourne pas autour du Soleil ; les autres planètes non plus.
[38][73][88][107][116] sauf quand cela arrange Steiner. [40]-[83]


Comètes 

Les comètes sont des êtres vivants, comme le Soleil et aussi la Terre, quoique parfois il dit que la Terre est morte.
Les comètes n’atteignent que le stade astral. Elle deviennent visibles uniquement parce qu’elles traversent l’éther avec une friction.[128]
Les comètes ont un noyau dur de fer. [7] – Faux ! Quoiqu’on ne puisse pas l’exclure dans des cas très rares. Il y a très peu de fer dans les comètes.
Les comètes disparaissent d’un côté, se dématérialisent et ensuite réapparaissent de l’autre côté; elles n’ont pas des orbites elliptiques fermées.[13][14][47]. — Faux . Elles semblent disparaître parce qu’elles s’éloignent du Soleil et ne sont dès lors plus ionisées par le rayonnement solaire.
Les météorites sont des restes de comètes qui ont volé en éclats. [8] – Faux , c’est en fait rarement le cas, les météorites sont des météores qui n’ont pas entièrement brûlés dans l’atmosphère, et ce sont des débris d’astéroïdes. De plus les comètes sont principalement constituées de glace et de poussière et ne contiennent pas ou quasiment pas de fer, alors que les météorites en contiennent souvent.
“ Les comètes, ou les météores obéissent à des lois astrales, elles n’obéissent pas aux lois de la physique, et ne risquent nullement de percuter la Terre. Les corps célestes ne percutent jamais la Terre, seule l’astronomie matérialiste le prétend.”
Les énormes cratères d’impact que l’on constate en divers endroit du monde se sont donc formés par l’opération du saint-esprit !
Les comètes contiennent de l’acide prussique. ( acide cyanhydrique, cyanogène) [14]-[56]-[79]. Vrai, mais en très petite quantité. Steiner, par contre, n’a pas deviné qu’elles étaient essentiellement constituées de poussières et de glace.

Zodiaque
 
Steiner confond souvent signes et constellations
Il y aurait 12 constellations : en fait on devrait dire 13, ou même zéro en réalité.
Un Soleil peut devenir un Zodiaque, à la fin de sa vie quand il a repris toutes ses planètes en lui. [46]-[96]
On déduit que pour Steiner les constellations ont des étendues égales. [28]
En fait elles sont d’étendues inégales, et de plus les limites des constellations zodiacales ont été fixées par une convention astronomique. Il y a des lacunes entre elles parfois et parfois elles se chevauchent (vues depuis la Terre). Le zodiaque des saisons est une division en 12 parties égales par contre.

Physique 

La relativité serait une ineptie d’Einstein, bien que Einstein soit intelligent. [16]-[43]-[53]-[89]-[90]
Faux : la relativité est sans doute une des théories les plus vérifiées, et qui est appliquée pratiquement et tous les jours. Si elle est fausse elle donne des résultats corrects.
La lumière blanche est indécomposable. [29] Faux.
C’est le prisme qui colore la lumière blanche. — Faux, le prisme sépare bien les diverses composantes qui ont des fréquences différentes.
La lumière n’a pas de masse [91] — Faux, elle est déviée par une planète comme Jupiter. C’est vrai ce n’était pas prouvé à son époque, mais comme il nie la gravitation, cela n’aurait rien changé. Elle n’a seulement pas de masse au repos, mais comme elle est toujours en mouvement…
L’atome n’existe pas. [49] – Faux, on parvient même à les manipuler un à un.
Même si leurs propriétés quantiques sont parfois déroutantes, ils existent bel et bien.
Les atomes sont des bulles vides dans l’espace (l’éther)
L’atome n’est que de l’électricité gelée, figée, ou condensée, ou coagulée.
En électrisant l’atome, [c’est-à-dire en l’entourant d’électrons], on en a fait un être immoral… On en a fait des porteurs du Mal…Car les atomes électrisés sont de mauvais petits démons.[84] – (Pas de chance, la fée électricité était en fait une méchante sorcière !)
L’électricité est la même chose que la pensée humaine
La pensée et l’atome sont faits de la même substance
L’électricité, c’est de la lumière qui se désagrège, qui se décompose
L’électricité, c’est de la lumière qui se détruit au sein de la matière
L’électricité, c’est de la lumière à l’état de sous-matière
L’électricité est de la lumière fortement comprimée.
La lumière solaire est une force qui éteint l’électricité. [1]
Le contraire le plus absolu de l’électricité, c’est la lumière. C’est mélanger le Bien et le Mal que de considérer la lumière comme de l’électricité…C’est calomnier la lumière qui flue vers nous du cosmos que de l’apparenter à l’électricité [84]
“L’électricité est une force liée de longue date à la Terre, une force solaire, une force solaire dissimulée dans les profondeurs de la Terre” — [121]
Steiner nie l’existence des forces entre atomes et entre molécules. Il faut les remplacer par des forces issues des planètes et des étoiles fixes. [87]
L’aurore boréale est la force électrique de la Terre qui se répand sous l’influence de la Lune. [2]
Une explication fausse des aurores boréales, il nie une influence venant de l’extérieur de la Terre, mais c’est bien le flux de particules électrisées du vent solaire qui provoque les aurores boréales. [3]
L’éclair naît de l’esprit. C’est l’esprit qui produit l’étincelle électrique, l’éclair, quand la vapeur d’eau s’élève dans le domaine de l’esprit[22]-[23]. — Faux, c’est surtout l’ionisation de la haute atmosphère provoquée par les rayons cosmiques et le vent solaire.
L’éclair ne provient pas de l’électricité mais de l’air qui se décharge de sa chaleur… L’éclair engendre l’électricité. [64]
De même que le plomb est aujourd’hui solide et le mercure fluide, de même le plomb fut un jour fluide et de même un jour le mercure deviendra un métal solide. [100] — on ne peut pas prouver le contraire, mais c’est très peu vraisemblable. Pour autant qu’on sache, il n’y a aucun indice permettant de suspecter que les lois de la physique se modifient au cours du temps. La température de solidification du mercure est de – 39°, ce qui n’est guère propice à la vie.
L’air est de la chaleur condensée, mais aussi, les liquides, et les solides. [99]
Les lois de Newton sont fausses [112]-[115]. Faux ! Dans leur domaine d’application qui est la physique classique, elles donnent des résultats corrects. Cela devrait être nuancé cependant par une longue explication. Il existe peut-être une meilleure théorie, mais Steiner ne fait que critiquer et ce qu’il offre est très contestable et même complètement faux dans certains cas !
Le radium présent aujourd’hui ne s’est formé qu’après l’an 140 après Jésus-Christ… — Faux ! La demi-vie du radium 226 est d’environ 1600 ans. Cela signifie qu’après ce temps, il reste la moitié de ce qu’on avait au départ. Donc si on avait 1 g en l’an 2000, cela signifie qu’il y en avait 2 g. en l’an 400 et 4g en l’an 1200 av. JC. etc. Mais le radium est un descendant apparaissant dans la chaîne de désintégration de l’uranium 238, qui a une période (1/2 vie) de 4,468 milliards d’années.
La gravitation, la pesanteur et le magnétisme sur la Terre sont dus à la Lune. [113]. Faux ! — La gravitation existe partout dans l’univers. Il y une pesanteur sur la Lune et sur toutes les planètes de notre système solaire. Le magnétisme est universel. Il existe aussi bien sur le Soleil que sur d’autres planètes. C’est un effet secondaire de l’électricité en mouvement.
C’est grâce à la pesanteur que l’élément liquide s’est condensé, donnant naissance aux solides.[113] . — On peut comprimer de l’eau tant qu’on veut on n’obtiendra pas de la glace.
Le charbon : “Il n’est charbon noir que dans le voisinage de la Terre, car au moment où on éloignerait ce charbon de la Terre, ne serait-ce que d’une distance relativement courte, il ne serait plus du charbon. Ce qui fait de lui du charbon ce sont les forces de la Terre.” [119]
Le charbon, de plus en plus fort ! “ Si en ce moment on pouvait projeter un morceau de notre charbon noir ordinaire dans la Lune, il deviendrait de l’argent.” [120]
Chaque éther peut-être refroidi et donc solidifié. … L’or, c’est de l’éther de Soleil densifié, l’argent c’est de la lumière lunaire densifiée. [127]

Divers 

Les épinards sont riches en fer. Faux ! Ils ne sont pas si riches que cela, les haricots et les lentilles par exemple en contiennent beaucoup plus. [10].
Steiner nie que la population terrestre augmente sans cesse, et que dans le passé il y avait moins d’humains que de nos jours. [25] – Ce qui est évidemment faux!
La couleur rouge excite les taureaux. [30]. Faux ! De plus les taureaux ne voient pas le rouge, ou extrêmement peu, en tous cas c’est du folklore. – mais Steiner explique pourquoi et comment; il donne une explication à un phénomène inexistant !
La seule véritable science de la réalité, est précisément la science de l’esprit.[41]
Toutefois ce n’est pas vraiment une science, elle s’apparente plus à une gnose religieuse et elle est en général invérifiable. On fait confiance à Steiner, mais sur quelle base, puisqu’il s’avère que sa clairvoyance n’est pas fiable pour des choses vérifiables. Ce que Steiner appelle science spirituelle, c’est la clairvoyance exacte [42]. Mais elle ne l’est pas de toute évidence.
Les molécules organiques vivantes sont des tourbillons de substances, elles sont chaotiques, amorphes, il n’y a plus de forces de cohésion ! [44]
Les lunettes ont été inventées au 16e siècle. Faux, elles existaient déjà au 13e montées dans un cadre comme loupe de lecture. [62]
C’est une pure superstition de croire que l’on pense avec son cerveau, on pense avec le liquide céphalo-rachidien… [58].
Le cœur n’est pas une pompe, le sang circule de lui-même. Le cœur est un organe sensitif qui perçoit le flux sanguin. Ce sont la spiritualité et la vitalité de l’homme qui donnent au sang son mouvement.[65]-[82]-[108]-[109]
Solfatare : Les fumerolles survenant lorsqu’on allume un papier à proximité du sol : Steiner donne une explication fausse en prétendant que c’est la chaleur du Soleil accumulée dans le sol qui surgit sous forme de fumée. C’est faux, c’est un phénomène chimique d’ionisation.[70]
Les animaux, n’ont pas de souvenirs, pas de mémoire [voir la Science de l’occulte]
Les poissons n’ont pas d’odorat. “Ils ne sentent absolument rien” [76]
Les œufs de poisson ne peuvent pas se développer dans l’eau douce, pour cette raison les poissons de nos fleuves, dont l’eau est douce, vont frayer en mer.[77].
— On peut se demander comment font les poissons des lacs et des étangs pour se reproduire alors ?
Les oiseaux migrateurs s’orientent d’après les odeurs très subtiles de l’atmosphère. [78] – Ce serait à vérifier, car que font les oiseaux si les vents soufflent dans le mauvais sens et éloignent les odeurs ? En principe les oiseaux s’orientent d’après le champ magnétique de la Terre.
Les ovule non fécondés s’évaporent dans le cosmos. De l’extérieur de la Terre, vu de loin, on peut les percevoir sous la forme d’une lumière jaune-verdâtre. [80]
Les animaux n’ont pas de mémoire, pas de souvenirs, mais quelque chose qui s’y apparente.[81]


Références :

Les manifestations de l’esprit dans la nature – GA 351 – 13 oct. 1923, p.83
ibid
ibid. p.83-84
Les manifestations de l’esprit dans la nature – GA 351 – 20 oct. 1923, p.91
Les processus physiques et l’alimentation — L’Adam Kadmon et la Lémurie — GA347 – 30 sept. 1922, p. 237.
ibid. — p. 241
ibid. — p. 241-242
ibid. — p. 242
ibid. — 27 sept. 1922, p.227-228
ibid. – 30 sept. 1922 — p.242
Histoire de l’humanité et conceptions du monde dans les diverses cultures — GA 353 — 17 mai 1924 – p. 282
ibid. p. 280-282
ibid. p. 272-273-274
ibid. p.280
ibid. – 5 mai 1924 – p. 195
L’homme et la nature – GA 352 – 19 février 1924. 237-258
Rapport de l’homme au monde des étoiles – GA 219 – 26 nov. 1922 – p.29
Rythmes dans le cosmos et dans l’être humain — GA 350 — 2 juin 1923 – p. 46-53, 146, 148, 160
ibid. p.51
ibid. — 9 juin 1923 — p. 91 et 94
ibid . p.93-94
ibid. – 18 juillet 1923. — p. 239
ibid. — 20 juillet 1923 — p. 269-270
ibid. — 10 septembre 1923 — p. 337-338
ibid. — 30 mai 1923 — p. 17 et suivantes.
La vie de l’homme et de la Terre – Essence du christianisme – GA 349 –
17 fév.1923 – p.26
ibid. p.34
ibid. p.32-33
ibid. – 21 février 1923 – p. 49
ibid. – p.50-51
ibid. — 9 avril 1923 – p. 197
ibid. — 21 avril 1923 — p. 251-252
Êtres naturels et spirituels – leur action dans le monde visible. — 24 février 1908 – p. 292
ibid. – 15 janvier 1908 – p.183
ibid. – 13 mars 1908 – p. 249
ibid. — p.246
ibid. — p.247
ibid. — 29 avril 1908 – p. 264
Macrocosme et microcosme – GA 119 – 22 mars 1910, p.62
ibid. p.60-64.
Questions humaines Réponses cosmiques – GA 213 – 2 juillet 1922, p. 116
ibid. 7 juillet 1922, p.133
Les forces formatrices et leurs métamorphoses – GA 205 – 8 juillet 1921 – p.190-191
ibid. – 1 juilet 1921 – p.112
L’Intervention des forces spirituelles en l’homme – GA 102 – 15 fév. 1908 – p. 67-68
ibid. – 27 janvier 1908 – p. 43-44
Les entités spirituelles dans les corps célestes et dans les règnes de la nature. — GA 136 — 10 avril 1912 — p. 162
ibid. — 14 avril 1912 — p.249
Le quatrième siècle et notre esprit scientifique – GA 325 – 23 mai 1921, p.140
Êtres humains, occultisme et philosophie – GA 137 – 12 juin 1912 – p. 240.
L’avenir de l’âme – GA 183 – 26 août 1918 – p. 125-127
Anthroposophie une cosmogonie Tome 2 – GA 208 – 21 oct. 1921 – p. 24.
ibid. – 6 nov. 1921 – p. 208-209
ibid. – 4 nov. 1921 – p.164-165
Création du monde et de l’homme – Vie sur Terre et action des étoiles. – GA 354 – 18 sept. 1924 (XII) – p.244
ibid. – 7 juillet 1924 – p. 70-72
ibid. – 7 juillet 1924 – p. 73
ibid. — 9 juillet 1924. – p. 87.
ibid. — 9 août 1924 — p. 187-188
ibid. — 18 sept. 1924 — p. 245
ibid. — 13 sept. 1924 – p. 225
ibid. — 13 sep. 1924 – p. 232
ibid. — 13 sep. 1924 – p. 231-232
ibid. — 13 sep. 1924 — p. 235-236
L’homme suprasensible – GA 231 – 17 nov 1923 (soir) – p. 98-99
ibid. 17 nov. 1923 – p. 83-84
ibid. 17 nov. 1923 (après-midi) – p. 78
ibid. 17 nov. 1923 (après-midi) – p. 62
Création du monde et de l’homme – Vie sur Terre et action des étoiles. – GA 354 – 18 sept. 1924 (XII) – p.257
ibid. p.254
Perspectives du développement de l’humanité – GA 204 – 13 mai 1921 – p. 278
ibid. – 5 mai 1921 – p. 256
Entretiens de séminaire – plan scolaire – GA 295 – 5 sept. 1919 – p. 191
L’Anthroposophie et les forces du cœur humain – GA 223 – 30 sept. 1923, Ed. Triades, p.55
ibid. — 1octobre 1923 — p. 75-76
Création du monde et de l’homme – Vie sur Terre et action des étoiles. – GA 354 – 9 août 1924 – p. 191
Santé et maladie – GA 348 – 20 décembre 1922 – p .157
ibid. — p. 162
ibid. — 27 janvier 1923 – p. 378
ibid. — 22 déc. 1922 – p. 178
ibid. — 5 janvier 1923 – p. 255
ibid. — 20 janvier 1923 – p. 364
ibid. — 10 fév. 1923 – p. 418-419.
Chute et renaissance spirituelles – GA 220 – 28 janvier 1923 – p. 262-265
La science de l’esprit, une source d’impulsions pour la vie — GA 96 – 16 avril 1906 – p. 38-46
La nature suprasensible de l’homme – GA 67 – 15 avril 1918, Ed. Novalis, p.45
Correspondances entre le microcosme et le macrocosme – l’homme hiéroglyphe de l’univers. GA 201 – 24 avril 1920, Novalis, p.147.
ibid. — 18 avril 1920 – p.117
ibid. — 24 avril 1920 – p. 155-156
ibid. — 15 mai 1920 – p. 264
ibid. — 17 avril 1920 – p. 92
Les Hiérarchies spirituelles et leur reflet dans le monde physique – GA 110 – 17 avril 1909, 8ième conférence, éd. Triades 1983 – p.150-151
ibid. — p.151-152
ibid. — 15 avril 1909, soir — p.118-120
ibid. — p. 116-117
ibid. — 14 avril 1909, soir, p. 102.
ibid. — 13 avril 1909 au matin, p. 79
ibid. — 18 avril 1909,soir, p.173
ibid. — 12 avril 1909, soir p. 58-59
La science de l’esprit, une source d’impulsions pour la vie — GA 96 – 21 oct. 1906 – Novalis, p. 166.
Merveilles du monde, Épreuves pour l’âme, Manifestations de l’esprit. – GA 129 – 9ième conférence, du 26 août 1911, Triades 1965, p. 145, 146.
L’homme dans ses rapports avec les animaux et les esprits des éléments, GA 230 – 26 octobre 1923 – Triades 1984, p.62-63
Création du monde et de l’homme – Vie sur Terre et action des étoiles. – GA 354 – 3 juillet 1924 – p. 49
ibid. – 9 sept. 1924 – p. 204-209
Correspondances entre le microcosme et le macrocosme – l’homme hiéroglyphe de l’univers. GA 201 – 2 mai 1920 – éd. Novalis, p. 196
Création du monde et de l’homme – Vie sur Terre et action des étoiles. – GA 354 – 9 août 1924 – p. 187-188
Science du Ciel – Science de l’homme. — GA 323 – 17 janvier 1921, p. 371 etc.
Antagonismes dans le développement de l’humanité. GA 197 – 24 juin 1920 – p.96-97.
Médicament et médecine à l’image de l’homme — GA 319 – 3 sept. 1923 – p.69
ibidem — GA 319 — 17 juillet 1924 — p. 175-176
Anthroposophie, l’homme et sa recherche spirituelle. — GA 234 — 27 janvier 1924, p.59
La mort ce mystère – Essence et signification de l’Europe du Centre – Les esprits des peuples européens. GA 159 – 7 mars 1915 – p. 95
L’homme dans ses rapports avec les animaux et les esprits des éléments, GA 230 – 26 octobre 1923 – Triades 1984, p.62-63
Anthroposophie, l’homme et sa recherche spirituelle. — GA 234 — 27 janvier 1924, p.59
Correspondances entre le microcosme et le macrocosme – l’homme hiéroglyphe de l’univers. GA 201 – 16 avril 1920 – Novalis, p. 80.
La mort ce mystère – Essence et signification de l’Europe du Centre – Les esprits des peuples européens. GA 159 – 13 mai 1915 – p. 238
Médecine et science spirituelle, GA 312 — 26 mars 1920 — p. 110
Les fêtes de l’année et leur intériorisation – GA 224 – 11 juillet 1923 – p. 133
Histoire du monde à la lumière de l’anthroposophie – 233 + 233a (en partie) – 30 déc. 1923 – p. 122, ancien titre : Mystères, Moyen-Age, Rose-Croix, initiation moderne.
ibid. , GA 233/233a — 23 déc. 1923 – p. 216.
Les fêtes de l’année et leur intériorisation – GA 224, 24 juin 1923 – p. 227
Imagination, inspiration, intuition, GA 84/1 – 20 avril 1923, p. 114
Le Moi, son origine spirituelle, son évolution, son environnement – GA 107 – 1 janvier 1909, p.267-268
ibid. – GA 107 – 21 déc.. 1908, p.182
Les arrières-plans spirituels de l’histoire contemporaine – GA 171 – 30 sept 1916 – p. 212
Introduction à la science de l’occulte — GA 95 —, 4 septembre 1906 – p. 179-180]
ibid. — Réponses aux questions (août-sept. -1906), p.191
ibid. — Réponses aux questions, p.190


Conclusion :

En résumé, la gravitation n’existe pas dans le cosmos. Elle n’existe que sur la Terre et elle est due aux forces lunaires. Dans le cosmos les lois de la physique ne s’appliquent pas. Le Soleil est un espace moins que vide, qui ne contient ni matière, ni chaleur, ni lumière, du moins parfois. La Lune actuelle n’est pas faite de minéraux comme sur la Terre mais d’une sorte de matière végétale s’apparentant à de la corne vitrifiée. La planète Mars est liquide, ou presque, et on y trouve des êtres et des animaux du genre grands sauriens comme ils existaient sur la Terre autrefois. Il y a aussi des êtres sur la Lune. Saturne et ses anneaux ne sont faits que de chaleur. Jupiter est constitué d’air. Vénus est phosphorescente. Quant à Uranus, Neptune et tout ce qui est au-delà cela ne fait pas partie de notre système solaire. Les étoiles, tout comme le Soleil, sont des vides émettant de la lumière. Quand un système solaire arrive à son terme, le Soleil reprend en lui toutes ses planètes et finit par se transformer en un zodiaque. Par ailleurs, la Terre, et les planètes n’orbitent pas autour du soleil, c’est une illusion. Elles suivent seulement le Soleil qui se déplace dans le cosmos selon un mouvement hélicoïdal. En dehors de cela, les lois de Newton sont fausses, celles de la relativité aussi et tout cela c’est la faute à Copernic.

Initialement les atomes se sont différentiés à partir d’une sorte de gelée protéinique qui existait quand la terre était végétale. Les pierres les plus dures de la Terre ont été des végétaux. Finalement les atomes n’existent pas ou seulement dans l’imagination des physiciens, mais ils sont tout de même de l’électricité figée ou bien des bulles vides dans l’espace ou l’éther. Cette électricité est de la lumière désagrégée, ou condensée, laquelle est seulement éthérique. Les pensées humaines sont aussi de nature électrique comme l’atome. Les forces intramoléculaires n’existent pas non plus, et la matière est une illusion, c’est seulement de l’esprit sous une autre forme ou une résultante de forces comme la pesanteur. Le magnétisme est une force lunaire, et les atomes électrisés sont de mauvais petits démons, et même parfois leur caricature. Ce sont les éclairs (donc la lumière) qui produisent l’électricité, lesquels proviennent de la chaleur.

La Terre n’est pas ronde, mais est un tétraèdre arrondi. Elle n’existait pas il y a 20 millions d’années, ni même il y a 300.000 ans , elle était purement végétale il y a 15.000 ans, et n’existera plus dans 25.815 ans, mais La Lune s’unira à la Terre au 8e millénaire et les femmes n’enfanteront plus. Ce sera quand toute la substance de la Terre sera passée par des corps humains et aura été de la sorte humanisée.

Sur la Terre les îles et les continents nagent dans la mer et sont en fait maintenus en place par la force des étoiles. Les continents montent et descendent au gré des forces des constellations ce qui est responsable des glaciations. Ce sont les forces astrales des constellations qui provoquent les éruptions volcaniques en attirant la matière hors des volcans et la Lune qui provoque les coups de grisou dans les mines.

La Terre est constituée de sept couches, en dessous de la croûte, certaines couches sont liquide, gazeuse, psychique et même purement spirituelle. Ce sont ces couches qui sont responsables de la destruction de la Lémurie et de l’engloutissement de l’Atlantide. etc.

Voir aussi : http://jf.bizzart.biz/ArticlesPDF/Cosmologie_Steiner.pdf

Concernant les attaques de racisme : http://www.editions-triades.com/IMG/pdf/racisme-2.pdf 

Comme le suggère le titre la drôlerie de certaines conceptions , cocasses au regard des données scientifiques actuelles sujettes à révision ( il faut le préciser car la science ne peut-être dogmatique sauf pour les scientistes et les zététiciens ), mériteraient davantage de développements. Une bonne chose toutefois, d'avoir référencé précisément les citations. Et de comparer avec la traduction allemande. Bonne vérification à tous !

Commentaires

  1. la valeur des affirmations de R.Steiner ne sont souvent pas compatibles avec les données de la science
    matérialiste.
    Pour une part de ses données, on peut les justifier si l'on s'en tient aux données esotériques de
    de R.Steiner. L'erreur que font bcp de penseurs sur ces affirmations de R.Steiner, c'est qu'ils
    les considére avec les données de la science matérialiste. Ce qui est absurde.
    Autant faire juger la valeur d'équations mathématiques de 1er rang selon les données de
    la gastronomie. Il est difficle de demander à des gens formatés par la pensée matérialiste
    de la dépasser car il sont laminés par l'autorité du savoir telle qu'elle s'est déclinéee
    dans l'histoire des sciences.
    Ce verni de conditionnement masque souvent une incapacité à être un homme complet qui sait
    aborder le réel complet qui implique une capacité de voir le spirituel
    Seul un être du même niveau que R.Steiner pourrait expliquer pourquoi tant de ses affirmations
    sont irrecevables pour un esprit ordinaire formaté au materialisme
    Si on fait de la vie le maitre ordonnanceur des lois naturelles, alors la perspective de compréhension
    est bien différente. mais pour cela il faut se déformater .La plus part des gens ne sont que les clones
    des lignées dont ils sont issus et cela ne pose pas question pour eux car c'est de là qu'ils tirent
    leur aptitudes de départ. Quelles sont les conditions d'acces à la réalité :être désinteressé et libre
    de tout conditionnement : Tournez manèges

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

52 - Pourquoi l' Ordre des jésuites s'est-il vu expulsé autant de fois à travers l' Europe et le monde ?

9 - De Zoroastre à Jésus de la lignée de Salomon et la visite des Rois-Mages (épiphanie)

25 - La Triple Entente et les Loges noires furent-elles responsables du déclenchement de la Première Guerre Mondiale ?