52 - Pourquoi l' Ordre des jésuites s'est-il vu expulsé autant de fois à travers l' Europe et le monde ?





( interview donnée par Eric phelps à Fawkes news en 2014 )


Difficile de dire si l'ensemble des déclarations sont réelles ! Cependant nombre d'entre elles corroborent les nombreuses accusations portées par Rudolf Steiner à l' encontre de la société de Jésus ! Cet article reprend essentiellement des informations provenant du livre "Vatican assassins" qui est extrêmement complet sur le sujet avec une montagne de sources documentées (plus de 700 pages). Mettez de côté vos à priori et préparez-vous à redécouvrir l'histoire. Certains arguments risquent d'en dérouter plus d'un. Fawkes ! Alors, vous pensiez que vous étiez bien informé jusqu’à présent sur tous les principaux acteurs qui mènent les règles du jeu du "complot"? Peut-être cela fait quelque années que vous entendez des choses au sujet (ou que vous y êtes tombé dessus par hasard) des différents éléments de la société qui contrôlent notre monde depuis les coulisses.

Vous vous êtes peut-être familiariser avec le rôle joué par, par exemple, les sionistes khazars (qui ont inventé le mot «Juif» pour dissimuler leur patrimoine adopté, à la différence des Judéens biblique), ou le rôle joué par les banksters (gangsters bancaire) qui contrôlent les économies du monde, par le CFR (Council on Foreign Relations), la Commission Trilatérale, le groupe Bilderberg, le Comité des 300, les plus riches 17 familles de l’«élite» des Rothschild en Angleterre aux Rockefeller en Amérique en passant par les Bronfman au Canada, et ainsi de suite, comprenant ainsi la structure du pouvoir physique du Nouvel Ordre Mondial sur ses marionnettes, structure elle-même sous la direction de sombres motivations, sous d'autres dimensions du "Maître Trompeur » plus communément connu sous les noms de Lucifer ou Satan et de leur cohortes d’«anges déchus».

Bien que tous ces détails contribuent à la compréhension d’une image bien plus grande, ce que vous vous apprêtez à lire est le chaînon manquant le plus important pour connaitre cette structure. Et je ne parle pas d’un petit chaînon optionnel, je veux vous parler du chaînon central, tellement bien caché du public en général, et pendant si longtemps que même les plus studieux de la «théorie du complot" n'ont probablement pas réussit à regrouper la majeur partie des informations qui vont vous être présentées ici. Appeler ce qui s’en suit quelque chose de «controversé» et de «sensible» peut être considéré comme un doux euphémisme de la vérité à la question que l’on peut se poser! Ce chaînon manquant changera totalement l'inclinaison du terrain de jeu! Après des mois d'attente et des semaines de préparation, j'ai enfin pu parler le mardi 14 mars avec Eric Phelps Jon, auteur du livre « Vatican Assassins ». Il n'y avait d'autre moyen pour approfondir le chef d'oeuvre littéralement historique sur cinq siècles d'Eric, que de lui poser simplement des questions qui couvraient énormément de temps et de grands événements historiques. Il nous a fallu près de quatre heures pour accomplir la tâche, mais nous aurions pu facilement continuer comme cela pendant encore quarante autres heures. Nous ne voulions pas réduire toute l’importance de ce travail sur THE SPECTRUM en le présentant ici d'une façon trop distillée. En fait, en ne voulant perdre aucun enregistrement sur ce matériel pertinent afin de le partager au mieux, Eric nous a accordé la permission d'imprimer (directement après l'entrevue) plusieurs extraits de son livre qui sera bientôt publié et qui vous aidera à comprendre certains aspects de cette histoire magnifiquement importante et qui ratisse sur un large champs historico-mondial dont le chaînon manquant en est sûrement le lien central.

Nous appellerons cette histoire la "Connexion Jésuite-Vatican" du bon déroulement de l’agenda du Nouvel Ordre Mondial. Vous vous ferez votre propre opinion sur le fait que ce maillon vraiment important est bien caché aux yeux de tous! Et il y a une bonne raison pour que la bibliothèque du Vatican si vaste soit restée secrète et reste donc intacte à toute intrusion extérieure, bien qu’ils soient nombreux à vouloir mettre les mains sur une telle collection de renseignements "censurés" de données sur notre vérité, et notre patrimoine culturel d'un autre monde. Quand on lit une œuvre comme Vatican Assassins, on ne peut pas s'empêcher de réfléchir sur les moments intentionnellement "ajustée", édulcorés et ennuyeux que l’on nous enseigne pendant les cours d’histoire au lycée et dans les universités alors qu’en réalité la véritable histoire de ce qui s'est passé est dynamique et pleine d'intrigues calculés. Dans ce métier, j'ai entendu et lu beaucoup de choses. Mais quand j'ai du décoller ma mâchoire du plancher pendant la lecture de certains moments historiques du livre d'Eric et bien, laissez-moi seulement vous dire que la vérité est certainement plus étrange, et beaucoup plus intéressante, que les nombreuses fictions que l’on nous a amenés à croire comme faits historiques. Et pourtant, La Vérité s'emboîte comme les pièces d'un puzzle. Ce livre devrait être un best-seller, mais il est peu probable qu'il atteindra une telle attention générale à cause du contrôle et de la censure qui est en activité dans le monde de l’édition. C’est pour cela la raison de notre longue présentation de ce livre. Nous sommes à un moment où la vérité doit être révélée dans toutes les directions. Et il n'y a probablement rien de plus fondamental, de dérangeant, et de précis que ce bouleversant extrait que nous allons vous présenter ici. L'interview est directement suivie par un certain nombre d'extraits pertinents du livre d’Eric qui sera disponible le 1er juillet.

Martin: Avant de commencer, permettez-moi de dire quelques mots. Le sujet de votre livre est tellement complet qu’il couvre littéralement tous les aspects du contrôle global par les jésuites, qui remonte à 1540. Je voudrais commencer notre conversation avec un point très important de clarification, afin que nos lecteurs puissent avoir quelque chose auquel s'accrocher en lisant le récit historique que nous allons présenter. Permettez-moi aussi d'ajouter que votre livre est l'un des plus convaincant, dynamique, véritablement éducatif de tous les documents historiques que j'ai jamais lu. Je tiens à vous dire, je suis impressionné ! Vous liez, littéralement, tous les grands conflits mondiaux et l'assassinat politique aux mains de l'Ordre des Jésuites. Les Juifs, comme beaucoup d'autres groupes que vous mentionnez, ont été les pions involontaires dans l'agenda, jésuite.
Aujourd'hui, le présent. Je vais commencer par ici, et puis nous allons remonter dans le temps et le reparcourir en ascendant jusqu’à nos jours. Mais, je veux commencer ici, car cela donnera une base pour remonter dans le temps. Aujourd'hui, qui est le Supérieur Général des Jésuites, le soi-disant «pape noir» [noir se réfère ici à dans l’ombre, activités obscures, non à la race ou de couleur] qui donne les ordres à l'actuel pape. Est-ce encore Jean-Baptiste Janssens?


Jean-Baptiste Janssens (1889-1964) Pedro Arrupe (1907-1991)

Phelps: Janssens, le Français. Non, il est décédé en 1964. Ensuite Pedro Arrupe est arrivé au pouvoir. Puis, après une violente thrombose d’Arrupe en 81 , ils ont élu en 1983 le comte Hans Kolvenbach comme nouveau Général Jésuite. Je l'appelle le comte Hans Kolven Sabot. (hoof en anglais, le sabot de la chèvre ou du bouc)

Martin: Parlons de cette position de «général». Donc, qui est cette personne, le comte Hans Kolvenbach? Qui sert-il? Quelles sont ses origines? D’où vient-il ?

Phelps: Le présent Générale est né à Druten, il est de nationalité néerlandaise.

Martin: Où se trouve-t-il?

Phelps: Il réside à Rome, au siège des jésuites, appelé l'Eglise de Jésus. Ainsi, le général des jésuites réside à Rome, comme je viens de vous le dire dans le siège des Jésuites.

Martin: L'Eglise de Jésus, se trouve-t-elle près du Vatican?

Phelps: Elle n’est pas très loin du Vatican, sur sa droite. Dans la même zone il y a le siège des Chevaliers de Malte.

Martin: Ce siège fait-il partie de la Cité du Vatican, donc?

Phelps: Et bien oui, je crois.

Martin: Quel est le rôle de Satan dans ce cadre, et quel est le but ultime des Jésuites, la soit-disante société de Jésus?

Phelps: Le général des Jésuites, et les autres hauts Généraux des Jésuites, sont des sorciers. Or, selon Alberto Rivera qui était un haut jésuite à la fin des années 60, il fut invité à une «messe noire» en Espagne où il y avait un assez grand nombre de hauts généraux jésuites présents. Et il a appelé cette audience une «messe noire».

Martin: Je suis fasciné par le comte Hans Kolvenbach, parce que personne dans le monde sait qui est cette personne. Je n'ai jamais entendu le nom.

Phelps: Permettez-moi simplement vous dire que vous pouvez voir sa photo et ses jésuites, juste en haut d'une seconde et je vais prendre le livre... Le nom de l'ouvrage est « Jésuites: A Biography multi-« , de Jean Lacoutre, et il est disponible, généralement, dans les librairies. Il a été publié en 1995. Jean Lacouture est français. C’était un communiste, il est encore communiste. Sur la dernière page que je vous montre, qui suit la page 343, vous pouvez voir Peter Hans Kolvenbach. C’est le général des jésuites, et quand on le voit, on a l’impression de voir juste une personne « mauvaise ». Il y a un homme noir, un grand jésuite, c'est un des 29 Jésuites Supérieurs et vous le voyez ici avec son état-major cosmopolite. Un des membre du personnel général ressemble à Ben Kingsley de la Liste de Schindler. Il y a six hommes blancs, et un homme noir. Et c'est son état-major.







Martin: Quel est le processus de choix d'un général successeur?

Phelps: La sphère des Hauts Jésuites élisent une personne, et il est élu à vie à moins qu'il ne devienne un «hérétique».

Martin: Et ce groupe représente la soi-disant «Sphère des Hauts Jésuites"?

Phelps: Je dirais que ce sont les «profès», du 4eme degré supérieur. Quand un jésuite est profès, il est sous le serment des Jésuites, il est sous le «Serment Sanglant" que j'ai retranscrit dans mon livre.

Martin: Avons-nous la permission de réimprimer ce serment dans notre journal?

Phelps: Bien sûr, absolument.

Martin: Une de mes questions a à voir avec le serment et sa similitude avec les Protocoles des Sages de Sion , et je me suis posé cette question et l’ai écrit dans le journal avant que je sois rentré dans le passage qui parle des Protocoles dans votre livre.

Phelps: Les jésuites de toute évidence ont écrit les Protocoles car ils ont effectué tous les protocoles dans ce petit manuel. C’est eux qui ont tout fait. Et, Alberto Rivera dit (et il était un jésuite) qu’il a été fortement décriée, et n’a pas été aidé ni par l'Apostat, ni par les protestants et ni les baptistes de ce pays. En revanche il a été aidé par Jack Chick. Jack Chick a publié son histoire en six volumes, intitulé Alberto I, II, III, IV, V, et VI. Alberto Rivera affirme qu'il était aligné avec les Juifs du Pape qui ont publié les Protocoles. Eh bien, j'ai tendance à croire que ce sont vraiment les jésuites eux-mêmes, et les seuls à avoir été capables de reporter cela du passer. Ils sont infiltrés dans le gouvernement. Ils sont derrière les sports professionnels. Le propriétaire du Pittsburgh Steelers est un chevalier de Malte. Le propriétaire des Lions de Detroit est un chevalier de Malte. La majeur partie des propriétaires de ces clubs, sont pour la plupart des Chevaliers de Malte, tous des gens qui se sont introduits dans ce battage des jeux et des sports, et ils sont en train de créer une tyrannie. Alors, qui c’était des choses dans les protocoles, qu'ils créent des «amusements». Un autre qu'ils ont utilisé était Walt Disney , franc-maçon du 33e degré avec ses Disneyworld et Disneyland. D’autre encore ont été Milton Herse et Hersey Park. Ils créent toutes les distractions et les jeux de divertissements pour obtenir un peuple ivre de plaisir, pendant qu'ils sont occupés à renverser les protestants du gouvernement.

Martin: D'où vient le facteur Las Vegas dans tout cela?

Phelps: Las Vegas est contrôlé en grande partie par la Mafia. Mais toutes les familles de la haute Mafia sont catholiques, et ils sont tous subordonnés au Pape ou au cardinal de New York, qui est le cardinal O'Connor, parce que la Commission de la Mafia réside à New York. Frank Costello qui était un membre de la Commission Mob, était ami intime avec un des personnes appartenant aux Chevaliers de Malte, le boss d’Hollywood, Joe Kennedy. Et ceci n'a pas changé. Ainsi, les Hauts Chevaliers sont de bons et très chers frères des Don de la Haute Mafia (les Gambino, les Lucchese, les Columbos, et les autres Don). Et ils contrôlent Hollywood, pas les Juifs. C'est seulement les Juifs qui sont leurs front-men et qui sont impliqués à Hollywood et qui travaillent pour la Mafia et pour le cardinal, tout comme en politique il y at Arlen Spector. Arlen Spector est un des juifs de Spelly (le cardinal Spellman) dans l'assassinat du président Kennedy, et il ne dira jamais un mot à ce sujet.

Martin: Maintenant, vu que nous en parlons, y’a-t-il quelque chose que vous ne voulez pas que je publie ? S'il vous plaît faites le moi savoir avant parce que, littéralement, je vais imprimer tout ce que nous disons dans cette conversation.

Phelps: C'est très bien, ça me va parce ces choses ont besoin d'être dites et sues.

Martin: Revenons au comte Hans Kolvenbach. Je tiens à braquer les projecteurs sur cet homme un moment. Parlons de lui. Que fait-il? Qui est-il? Parlons de son poste de «Général». Comment font-ils pour exercer ce contrôle sur le pape? Le pape sait-il qu’il est un pion?

Phelps: Ok, une question à la fois. Alors, quelle est la question que vous voulez traiter en premier?

Martin: Disons faire un peu plus de lumière sur le comte.

Phelps: Le général des Jésuites.

Martin: Nous allons commencer et vous allez me dire tout ce que vous voulez sur ce sujet.

Phelps: Le général des Jésuites est un dictateur absolu, complet, total et autocrate de l'Ordre. Quand il parle, ses provinciaux se déplacent. Les provinciaux sont ses subordonnés majeur. Il y a environ 83 provinciaux en ce moment. Donc comme je l’ai compris, l'Ordre des Jésuites a divisé le monde en 83 régions. Pour chaque région, il y a une province jésuite. Il y a 10 provinciaux aux États-Unis. Il y en a un pour l'Amérique centrale, un pour l'Irlande etc... Ils ont partagé le monde dans ces provinces. Donc c’est le vieux gouvernement provincial babylonien, centré sur Nabuchodonosor ou sur le Général des Jésuites lui-même; il a donc une forme de gouvernement strictement romain où tous les états ou provinces sont subordonnés à ce souverain dans le monde entier. Le général des Jésuites exerce le plein pouvoir sur l'Ordre entier. Il se réunit avec ses provinciaux. Quand ils décident de commencer une guerre ou une agitation, il obtient l'information de la province de ce pays, la meilleure façon de conduire ce sujet, le comportement des gens, et puis il utilise ses griefs légitimes pour provoquer une agitation civile comme le Mouvement des Droits en 1964. Ce fut une agitation provoqué par les jésuites, complètement, parce que le résultat final fut plus la consolidation du pouvoir à Washington avec la loi de 1964 sur les droits civils qui a été écrit par ([le président de longue date de l'Université de Notre Dame) le révérend Theodore Hesburgh. Le général des Jésuites commande le monde à travers ses provinciaux. Et les provinciaux bien sûr, commandent les Jésuites du bas, il y a de nombreux jésuites qui ne sont pas «profès», et nombreux sont les jésuites du bas qui n'ont aucune idée de ce qui se passe au sommet. Ils n'ont aucune notion de la puissance de leur Ordre.

C'est exactement comme dans la franc-maçonnerie. Ceux qui sont dans les grades inférieurs n'ont aucune idée que les hauts francs-maçons travaillent pour le général des jésuites. Ils pensent qu’ils font du bon travail et que ce sont de bonnes personnes. Mais l'essentiel est de savoir que les francs-maçons de haut niveau sont soumis, également, à l'Assemblée générale des Jésuites parce que le général des jésuites, avec Frédéric le Grand, a écrit les Hauts Grades, les 8 derniers degrés, de la franc-maçonnerie du Rite écossais lorsque Frédéric les protégea quand le pape décida de les supprimer en 1773. Donc, vous avez l'alignement avec l'Ordre des Jésuites et les plus puissants des franc-maçons qui avaient de leur coté Frédéric le Grand, lors de leur suppression. C'est une conclusion irréfutable. Et puis, quand vous voyez les guerres napoléoniennes, la Révolution française et les guerres napoléoniennes menées par la franc-maçonnerie, et tout ce que Napoléon a fait, et les Jacobins, et bien vous vous apercevez que tout ce qu’ils ont fait a complètement profité à l'Ordre des Jésuites. C'est à cette fin qu’Alexandre Dumas a écrit son « Comte de Monte-Cristo ». Le comte est le général des jésuites. Monte = Mont, Cristo = Christ. Le comte du Mont du Christ. Alexandre Dumas parlait de la vengeance des généraux jésuites après que les jésuites aient été supprimés, et que plusieurs d'entre eux avaient été expédiés sur une île, à trois heures de navigation à l'Ouest du large des côtes du Portugal. Et donc, quand les jésuites ont retrouvé enfin leur pouvoir, ils ont punis tous les monarques d’'Europe qui les avaient supprimé, et ils les chassèrent de leurs trônes, y compris les Chevaliers de Malte, à Malte, grâce à l'aide de Napoléon. Et Alexandre Dumas, qui a lutté pour les patriotes italiens en 1848, afin de libérer Rome du pouvoir temporel du Pape, a écrit de nombreux livres et l'un des livres était d'exposer cela, et c’est ce qu’est en vérité Le comte de Monte-Cristo.

Donc, quand vous lisez ce livre, gardez à l'esprit que c'est vraiment une satire sur l'Ordre des Jésuites qui ont regagné leur pouvoir en France. Le Comte de Monte-Cristo a un réseau de renseignement qui ne peut être battu. Eh bien, c'est l'Ordre des Jésuites. Mais le comte ne put obtenir ce qu'il voulait vraiment avoir, ou son dernier souhait, et c'est l'amour de la femme. Il gagne sur tous les pouvoirs politiques, il reprend tout ce qu'il avait perdu, mais il n'a pas l'amour d'une femme. Et c'est l'ordre des Jésuites. Ils n'ont pas de femmes. Ils n'ont pas l'amour d'une femme. Parce que d'avoir une femme, signifie que vous avez une allégeance à votre épouse et sa famille, et vous ne pouvez pas obéir à l'Assemblée générale. C'est pourquoi ils ne pourront jamais se marier, et c'est l'une des grandes clefs de leur succès. Ils peuvent trahir une nation et fuir. Ils peuvent trahir tous les Irlandais catholiques qui se sont embarqués sur le Titanic, et fuir. Ils peuvent nous trahir au Vietnam et fuir. Ils peuvent nous trahir à chaque fois que nous allons à l'hôpital et nous irradier et couper et droguer, et fuir, parce que c'est «pour la plus grande gloire de Dieu ". Ad Majorem Dei Gloriam: la plus grande gloire du dieu qui siège à Rome.

Martin: Quel est le but ultime des jésuites?

Phelps: Leur but ultime est de contrôler le monde, et le pape par leur décision, reconstruire le temple de Salomon à Jérusalem. Voilà ce qu’est leur but ultime !

Martin: Et pourquoi est-ce si important de reconstruire le Temple de Salomon?

Phelps: Parce que les Jésuites ont toujours voulu cela. Lorsque Ignace de Loyola a fondé l'Ordre, l'une des premières choses qu’il voulait été d’aller à Jérusalem et d’y mettre en place le siège des jésuites. Donc, il est allé là-bas, et il a essayé de le faire mais cela a échoué. Il est donc revenu, est allé à l'école, a commencé ses études en latin, etc… Peut-être que ce pourrait être une bonne idée d’en dire un peu plus sur Ignace de Loyola.

Martin: Oui.







Phelps: Ok, Ignace de Loyola était un soldat espagnol, et il a été blessé lors d'une bataille entre les Français et les Espagnols, et il a eut la jambe cassée. Le général français a donc ordonné à ses propres médecins d’assister Loyola, parce que Loyola avait été très courageux lors du conflit. Donc il lui fit soigner la jambe et le renvoya à son domicile, ce qui, bien sûr, le rendait redevable par ce fait au Conseil de Loyola en Espagne, dans la région des Basques. Loyola, qui voulait retrouver l’usage de sa jambe qu'il avait mal guéri, se construisit une sorte d’établi où il pouvait étirer sa jambe, en supportant de graves et horribles douleurs et essayant d'étirer le plus cette jambe cassé pour la faire revenir à sa forme normale. Il l'a cassa encore une ou deux fois, mais ne réussit à la guérir correctement et depuis il aurait toujours boité. Il ne pouvait plus prétendre être un courtisan pour les femmes, et, par conséquent, il est tombé dans une grosse dépression, et eut cette vision des saints, etc, etc, et il commença à écrire ses exercices spirituels.Je vais m'arrêter sur ces exercices spirituels juste une minute. Loyola voulait former une armée, mais quand il commença ses exercices spirituels, il décida que ces exercices spirituels serait la formation de base pour l'ensemble de ses jésuites. Et qu’ils auraient tous du s’y soumettre et c’est ce que font encore aujourd’hui les jésuites.
Une des maximes des exercices spirituels est que si mon supérieur dit «le noir est blanc et le blanc est noir", alors c’est que c’est comme ça et pas autrement. C'est dans ses exercices spirituels. C'est ce qui est cité dans le film d’Oliver Stone « JFK », quand Kevin Costner est assis à la table et déclare« Messieurs, nous devons commencer à penser différemment. Nous devons penser comme la CIA. Blanc, c'est noir, et noir, c'est blanc. » Ceci a été un cadeau envers les jésuites qui ont produit ce film, en citant un des exercices spirituel d’Ignace de Loyola dans le film.

Ainsi, Loyola avait une volonté indomptable. Il avait une volonté d'acier, et il a mis tout son esprit à arriver à ce retour de la papauté qui avait perdu à la Réforme. Et donc, il est allé voir le Pape en 1540, et ils ont créé l'Ordre des Jésuites. Mais cet homme qui était donc un soldat et un avocat a rassemblé une légion de soldats et de guerriers pour reconquérir ce que Rome avait perdu, ainsi que l'institut d'un gouvernement mondial pour le Pape, à partir de Jérusalem. C’était en 1540. Il a commencé à fonder l'Ordre en 1536, puis il a été arrêté par l'Inquisition, il a été libéré, et il est allé se jeter aux pieds du pape. Il dit qu’il aurait été complètement à son service. Le Pape y consentie , et ce Pape était Pie III. Le Pape ayant consenti, il créa donc l'Ordre des Jésuites, et vu que maintenant il avait la protection du pape, ils commencèrent leur terrible histoire d'actes de sang. Et guerre après guerre après guerre après guerre, ils attribuèrent tout à l'Ordre des Jésuites en quelque sorte. Les nobles catholiques donnèrent beaucoup d'argent, firent dons de châteaux , d’écoles et d'argent à l'Ordre des Jésuites. Pratiquement tout ce qu'ils possèdent a été donné ou volé par eux. Bien sûr, ils ont volé toutes les fortunes des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. Ils ont volé tout l’or, tous les biens et tout ce qu’il y avait à prendre à chaque fois qu’ils sont allés dans un pays. Ce qui vient d'être publié n'est rien comparé à ce qu'ils ont pris en réalité.

Dans le livre d'Edmond Paris, imprimés par Publications Ozark, appelé « Le Vatican contre l'Europe », il est écrit dans le détail tout ce qu'ils faisaient. Il en fait l’élucubration (les 30 dernières années de guerre sont entièrement attribuables aux jésuites, leurs massacres de Serbes et de Juifs, etc..) Mais Edmond de Paris n'a pas compris pour le Général jésuite, et c'est là un des points les plus importants que je veux dire à propos de Von Kolvenbach, Général des Jésuites. Il a un contrôle complet de la communauté du renseignement international: CIA, FBI, KGB, Mossad israélien, BND allemand, SIS britannique. Le Général des Jésuites a un contrôle complet sur l'ensemble du dispositif de renseignement du FBI, chaque agence bureaucratique dans ce pays, tout cela, il a un contrôle complet de celle-ci. Donc, chaque fois qu'il veut trouver quelque chose sur un individu, ils cherchent dans le numéro de sécurité sociale, et dans tout l'ensemble des appareils de renseignements secrets et lui et ses provinciaux peuvent examiner et tout savoir sur cet homme. Cartes de crédit, votre nom, tout ce qui est attachée au nombre de Rome de la sécurité sociale, que FDR (Franklin D. Roosvelt) mis sur nous en 1933 avec l'aide de Spellman. En même temps, je crois, qu’il y avait l’Archevêque, ou peut-être le Cardinal Hayes mais Rome était derrière FDR en le mettant dans les bureaux.

Certaines choses ont été mises en œuvre comme l'insécurité sociale, l'impôt sur le revenu, et la reconnaissance du gouvernement de l'URSS du sanguinaire Joseph Staline élevé par les jésuites. C’est ainsi, qu’ils nous ont donné le numéro de sécurité sociale, qui est un numéro de Rome (et que je refuse d’utiliser) et c'est pourquoi ils veulent que tout le monde l’utilisent pour tout: permis de conduire, déclaration fiscale, carte de crédit, tout ce que vous faites, ce nombre est vous et ce nombre est le numéro de Rome.




(Note: quand l'auteur de l'article ou Eric Phelps Jon parlent de "juifs" il faut bien comprendre qu'ils ne se réfèrent pas aux hébreux, mais bien aux sionistes)

Martin: Permettez-moi de faire un retour en arrière ici une minute. Il me vient à l'esprit Louis Freeh, directeur du FBI.

Phelps: C’est un catholique romain, un bon enfant de chœur. Probablement un Chevalier de Colomb; mais je ne peux pas le prouver. Mais toute personne ayant ce genre de pouvoir se doit d'être un Chevalier de Colomb. Et les Chevaliers de Colomb sont des instruments politiques des Jésuites. Et Louis Freeh était celui derrière l'atrocité de Waco et l'atrocité de l’attentat d'Oklahoma city. Et son meilleur tireur d'élite était un japonais catholique romain nommée Lon Horiuchi. Donc, ce sont les catholiques romains qui contrôlent les Chevaliers qui contrôlent le FBI et qui ont réalisé l'ensemble de ces meurtres. Et ces deux hommes, Louis Freeh et Lon Horiuchi sont personnellement responsables devant le Cardinal O'Connor de New York. Et le cardinal O'Connor de New York est le cardinal le plus puissant du pays. C’est un Vicaire militaire. Et c'est pourquoi M. Bush alla lui embrassé le cul pour aller à l’Université de Bob Jones, parce que le cardinal O'Connor est le roi de l'empire américain. Et il gouverne son empire à partir de ce palais, la cathédrale de St. Patrick, "le petit Vatican".



George W. Bush et le Cardinal O'Connor


Martin: Et pensez-vous qu’il soit en contact avec Kolvenbach?

Phelps: Bien sûr. O'Connor lui-même n'est pas un jésuite, mais les jésuites sont comme les SS de l'Eglise catholique. Ils maintiennent l'ordre. Et ceux qui sont le plus proche de lui et qui maintiennent l'ordre des jésuites de l'Université Fordham. Maintenant, l'un d'entre eux, le chef de l'Université de Fordham, je crois qu'il est irlandais, et également un membre du [Council on Foreign Relations] CFR. Et je tiens ceci du rapport annuel du CFR de 1993. Ces Jésuites de Fordham qui maintiennent l’apparence et qui règnent en même temps sur le cardinal de New York. Et naturellement, les jésuites puissants de Fordham incluent Avery Dulles et John Foster Dulles, l'un des auteurs du livre sur le Concile Vatican II.

Martin: Maintenant, nous allons revenir en arrière. Qu'est-ce que le concile de Trente?




Phelps: Le Concile de Trente a été la réponse de Rome à la Réforme protestante. Rappelez-vous que la Réforme protestante nous a apporté toute la liberté politique que nous connaissons aujourd'hui. Il n'y a pas de souveraineté nationale sans la Réforme. Il n'y a pas de droits privés sans la Réforme. Il n'y a pas de loi des nations, comme nous la connaissons aujourd'hui, de Montesquieu aux autres, sans la Réforme. Ainsi est venue la réforme avec leurs doctrines de salut par la grâce en passant par la seule foi et qu’il n'y avait aucun besoin pour le sacerdoce d'aller au Ciel quand tout ce que nous avons besoin est le salut en Christ, et le verset Romains « 1:17: le juste vivra par la foi ». Lorsque la Réforme est venue, elle a complètement dépouillée Rome de son pouvoir spirituel. Les prêtres n’ont plus été voulu parce que les gens recevaient la parole de Dieu dans la Bible, plus précisément en Hollande, en Angleterre et en Allemagne. Et ainsi, avec ces grands réveils qui portèrent les gens en avant et la venue de la réforme, les nations se sont éloignées de la puissance du pape. Le Saint Empire Romain se brisa. Charles Quint, l'empereur, rendit sa couronne et devenu un moine jardinier. Ainsi, le Seigneur se déplaçait puissamment en brisant la puissance du Saint Empire Romain commencée par Charlemagne et le Pape. Bien, ce n'était pas bon pour Rome parce qu'ils perdaient beaucoup d'argent. Les nations ne payaient plus leur "denier de saint Pierre» , ce que nous appelons aujourd'hui «foreign aid» dans ce pays. Et le Pape en était très contrarié. Qu’allons-nous faire? Ces nations s’éloignent de nous, ils ne sont plus sous notre pouvoir temporel ou spirituel, et il est très important de se rappeler que le Pape réclame les deux puissances : spirituelle et temporelle, et avec la rupture de son pouvoir spirituel, il perdait par la suite son pouvoir temporelle. En d'autres termes, il n'avait plus la capacité de gouverner le peuple par le roi du pays, car le roi lui avait échappé comme Henri VIII. Ainsi, Henri VIII a rompu avec l'Église Romaine et formé l'Église d'Angleterre, il n’était plus soumis au pape. Et ceci se passait aussi en Angleterre, en Allemagne, en Hollande, et en d'autres lieux. Suite à cela, le Diable éleva Ignace de Loyola avec son démonisme et ses «exercices spirituels», parce que Loyola avait été un membre des Alumbrados espagnol, qui est ce que nous appelons les Illuminati d'aujourd'hui, et a utilisé l'Ordre des Jésuites pour tenter de reprendre ce qui avait été pris par la Réforme c’est-à-dire ce que le Seigneur avait fait par l’intermédiaire de Luther, Calvin et Knox. Et, au fait, Luther, Calvin et Knox et aucun de ces hommes est mort de mort violente. Ils vécurent tous jusqu’à un âge avancé et moururent paisiblement, au milieu de la puissance machination des jésuites.

Le concile de Trente se compose de 25 sièges. Ces 25 sièges condamnent toutes les doctrines de la Réforme. Elle condamne toute personne qui ne croit pas que le sens littéral de Jésus-Christ est dans l'hostie [la sainte communion du pain], et que son sang littéral est dans le vin. Cela s'appelle la transsubstantiation. Quiconque ne croit pas en cela est un anathème maudit. Quiconque croit que leur salut se trouve en dehors de l'Eglise catholique est un anathème maudit. Toute personne qui croit en la justification de la grâce par la foi est un anathème maudit. Quiconque croit que le pape n'est pas le vicaire du Christ-maudit, anathème. Vous voyez, toutes ces doctrines ont été mises de l'avant à la suite de la lecture de la Bible, qui a produit la Réforme, et ainsi les jésuites maudissent tout ce que les réformistes ont prêché. Tout ceci fait partie de la Loi appelé le Concile de Trente. Dans la 4ème partie, qui est probablement la plus importante, les Jésuites condamnent la liberté d'expression, la liberté de la presse et la liberté de conscience. Ainsi, aucun homme n'a le droit de choisir sa propre religion, aucun homme n'a le droit de publier ce qu'il ressent, c'est la vérité, et nul homme n'a le droit à la liberté de conscience. Ces droits sont garantis par nos Baptiste / ancêtres calvinistes dans le Premier Amendement. L'homme qui a écrit le premier amendement a été James Madison, qui était un baptiste / calviniste, et il a été dit par ce Baptiste / calvinistes en Virginie, Doc. John Leland: «Si vous ne sécurisez pas tous ces droits, la Virginie n’approuvera pas la Constitution ». La Virginie était un Etat-Baptiste / calviniste. Donc, nous avons une guerre entre le concile de Trente et les doctrines de la Réforme, en particulier tel que décrit par Jean Calvin dans son Institution de la religion chrétienne. Calvin (1536) a écrit l’Institution de la religion chrétienne, il a fini quand il avait 27 ans, et il l'a dédiée au roi de France. Et parce que les jésuites le haïssaient, il fut chassé de France et il résida à Genève jusqu’au jour de sa mort, dont il était devenu le gouverneur. C'est Calvin et son Institution de la religion chrétienne contre Loyola et ses Concile de Trente, si vous les voulez ils se trouvent dans les deux documents importants.

Martin: Le Concile de Trente fut en quelle année?

Phelps: De 1545-1563, dix-huit ans. Et Trente est une petite ville en Italie. Donc, c'était un conseil qui a eu lieu dans la ville de Trente, en Italie. The Presbyterian Westminster Confession And Faith qui fut terminé en 1648, après la Guerre de 30 ans, est une autre extension des institutions de Calvin, et c'est ce que l'Eglise d'Ecosse et les Covenantaires ont fait et qui les a fait résister contre les pouvoirs de Rome et l'Angleterre. Ce document est un document important, et ce n'est pas la confession de New Westminster, c'est l'ancien de 1648, où ils ont appelé le Pape homme du péché, l’église romaine celle de l’Antichrist, et où ils ont également dénoncé la tyrannie anti-chrétienne. Et que c'est leur devoir, d'utiliser ce qu'ils appellent "l'épée de l'esprit», qui est la Parole de Dieu, que nous lisons dans Ephésiens, chapitre 6, et "l'épée de la juste défense». Donc, nous calvinistes croyons qu'il y’a un temps pour la paix et un temps pour la guerre, et nous ne refusons pas d'aller au champ de bataille quand c'est nécessaire. Ce sont les calvinistes qui nous ont donné notre liberté politique en Angleterre avec Cromwell. C’était un calviniste et un Baptiste indépendant. Ce fut le calviniste en Hollande qui a donné aux Hollandais leur liberté politique, avec Guillaume d'Orange, et plus tard son fils, le prince Maurice, puis plus tard, dans notre grand pays, quand il était à Washington, le franc-maçon qui n’est pas rentré dans une loge maçonnique pendant les 30 dernières années de sa vie (de ses propres mots) et qui était un baptiste et un calviniste. Il fut baptisé en l'église First Baptist de New York par un de ses capitaines, le pasteur Gano, le tout entouré par les calvinistes. C'est pourquoi ils ne se rendirent pas à Valley Forge, c'est pourquoi, ils étaient nus et ils marchaient à travers les champs enneigés, pieds nus et l’ont enduré parce qu'ils croyaient en la Bible Calvinists et qu’ils ont refusé de se soumettre à la tyrannie du roi George, qui était contrôlée par les Jésuites. Et ceci est l'âme de notre pays. Si nous perdons cette âme, nous avons tout perdu. Et ces mêmes Baptistes, qui dans le Deuxième Amendement, ont garanti leur droit de porter des armes, parce qu'ils ont garanti le droit de « l'épée du juste défenseur ». Et le « glaive de l'Esprit » est contenue dans le premier amendement, et le droit de détenir une Bible. Les deux épées du calvinisme sont garanties dans les premier et deuxième amendements. Sans ces deux premiers amendements, tous les autres ne sont rien.

Martin: Eh bien, je suis arrivé à ma question n ° 2





Comment le pèlerin franc-maçon président Harry Truman signa en droit d'urgence le War Powers Act de 1950 un des éléments de l'agenda des Jésuites?

Phelps: Tout d'abord, Harry Truman, que les japonais appelé "Dirty Harry", quand ils ont entendu le film Dirty Harry est sorti, ils pensaient que c'était un film sur Harry Truman, selon mon ami pasteur japonais, Daniel Fuji, qui a est décédé. Harry Truman a été mis en fonction par les jésuites, le Pensergast machine démocrate dans le Missouri. Harry Truman prend le relais après l’assassinat de Roosevelt (parce qu'il a été assassiné dans sa maison de Bernard Baruch) Donc, quand il a pris le relais, il commença la guerre avec le canular appelé « la chute des bombes nucléaires », pour créer exprès le plus grand canular appelé la guerre froide, qui permettrait au Vatican de frapper au-dessus pays après pays après pays, et remplacer les chefs avec des dictateurs subordonnés au Pape.. Tel était le but de la guerre froide. Et donc, quand Harry Truman en 1950 a promulgué la loi sur le Emergency War Powers Act, la Guerre froide battait son plein. Ils construisaient des abris, etc …Donc, la nation était dans une sorte de frénésie. Quand il signa cet acte, il mis tout le pays sous la loi militaire et martiale et c'est alors que les drapeaux de chaque salle d'audience, étatiques et fédérales, ont commencé à être changé. Et chaque drapeau d’Etat et chaque drapeau américain sont désormais parés de franges d'or. Et quand vous voyez un drapeau garnis de franges d'or, cela signifie que c'est le drapeau du commandant en chef. Maintenant, si c'est le drapeau d'Etat, cela signifie que le drapeau du gouverneur est un commandant en chef. Et si c'est le drapeau fédéral, ou le drapeau national, plus exactement, c'est le drapeau du commandant en chef à Washington. Ainsi, tous vos tribunaux ne sont rien de plus que des tribunaux du régime militaire. Ils procèdent tous à des procédures sommaires. Le jury n'a pas le pouvoir d'annulation par le jury. Et ils sont tout simplement appliquer les lois de l'Empire, que j'appelle 14e amendement Amérique, qui est un style militaire, « roi d'Angleterre version campagnarde ». Les tribunaux ne sont rien de plus que les tribunaux du banc du roi, comme vous pouvez le voir dans les Blackstone’s Commentary. Et les banques, si vous marchez dans n’importe quelle banque, vous remarquerez qu’elles ont toutes un drapeau garnis de franges d'or. La banque est ce que l'Angleterre pouvait appeler, à l'époque de Blackstone, la banque du roi. Donc, nous avons la banque du Roi, et nous avons le Banc du Roi. Et tout est conformément réglé par la règle militaire, selon la Règle de travail et la loi martiale publié en 1914 Berkheimer. Quand Harry Truman a fait ceci, il y avait la consommation d'un grand plan pour nous mettre d'urgence sous le War Powers Act et réellement, une règle de guerre. « Daylight savings time » est ce qu'on a appelé «War Time». Ce pays a fait son « Daylight saving time’ au cours la Seconde Guerre mondiale, et l'ont appelé, à ce moment là, « le temps de la guerre ». Donc, rien n'a changé. Nous ne sommes jamais retourné en arrière avec nos horloges. Nous sommes toujours en temps de guerre. L'impôt sur ​​le revenu est un impôt de guerre. Il a été appelé une taxe sur la victoire (victory taxe) en 1942. Donc, les gens paient un impôt de guerre, ils sont sous le temps de guerre, ils sont sous une urgence War Powers Act, et les tribunaux sont des tribunaux de guerre.

Martin: En ce qui concerne l'assassinat du président John Kennedy, qui pourrait prendre le temps de cette interview en entier, vous dire que l'assassinat a été ordonné par le général des jésuites, exécuté par le Pape Paul VI, et réalisée par le «pape américain», François Cardinal Spellman, qui à son tour, utilisé des Chevaliers de Malte, francs-maçons pèlerins, des Chevaliers de Colomb, et les mafiosi, y compris le FBI et la CIA, pour exécuter l'ordre de Rome. Pourriez-vous expliquer pourquoi vous croyez que votre théorie particulière sur l'assassinat est une représentation exacte des faits?


John Fitzgerald Kennedy, Cardinal Spellman, et Richard Nixon


Phelps: Bien sûr. Bon, numéro un: Les pouvoirs qui sont correctement décrits (dans son livre), et déroulés à travers deux siècles démontrent comment tout cela a été mis ensemble. Maintenant, pour savoir pourquoi, je vais être prudent et m'en tenir aux raisons de Fletcher Prouty, qu'il décrit dans son livre « JFK » et aussi son autre livre intitulé « The Secret Team ». La raison pour laquelle Kennedy a été assassiné était qu'il voulait mettre fin à la guerre du Vietnam, et il voulait mettre fin à la règle de la CIA. Cela engendre deux questions: Est-ce-que Rome voulait la guerre du Vietnam? Et, est-ce-que Rome détient le contrôle sur la CIA? La réponse est oui aux deux questions. Nous savons, que la guerre du Vietnam a été appelé la «Guerre Spelly » (la guerre du cardinal Spellman). Il se prononçât sur le front de la guerre plusieurs fois et il a appelé les soldats américains les «soldats du Christ». L'homme qui était le commandant des forces américaines a été un membre de l’Eglise Catholique Romaine, du CFR, et éventuellement, un Chevalier de Colomb, je ne sais pas, mais c’était le général William Westmoreland. Ainsi, Westmoreland était l'agent du cardinal Spellman pour s'assurer que la guerre se poursuive correctement. Et un autre surveillant de Westmoreland était un homme du cardinal Spellman : Lyndon Baines Johnson. Lyndon Baines Johnson a été un franc-maçon du 33ème degré. Il faisait également partie de l'assassinat de Kennedy, avec J. Edgar Hoover, un autre franc-maçon du 33ème degré.




Et Johnson est allé aux funérailles du cardinal Spellman à la cathédrale St. Patrick, et l'image peut être vu dans le travail de Cooney « The American Pope ». Ainsi, Johnson était complètement à la botte du cardinal Spellman à travers Cartha DeLoach, le 3ème qui contrôle le FBI. Selon Curt Gentry, dans son« Hoover: The man and the secrets », DeLoach avaient un téléphone à son chevet relié directement à Johnson et Johnson pourrait l'appeler n'importe quand. DeLoach était un chevalier de Malte, sous les ordres de Spellman. Spellman a voulu la guerre du Vietnam, pourquoi? Spellman était contrôlée par les Jésuites de Fordham. Pourquoi le général des jésuites voulait la guerre du Vietnam? Le peuple du Vietnam, les bouddhistes, ne se convertisaient pas. Ils ne voulaient pas se convertir au catholicisme. Ils n'avaient pas besoin de Rome . Il y avait eu une présence jésuite au Vietnam depuis des siècles, alors il avait été décidé qu’à peu près un million de bouddhistes auraient dût être "purgés". Ils continuèrent plus tard cette purge au Cambodge, avec Pol Pot, et la purge ne serait tardé pour la Thaïlande. Ce fut une purge du Laos, du Cambodge et du Vietnam de tous ces bouddhistes, tout comme ils avaient purgé les bouddhistes de Chine avec Mao Zedong, car Mao Zedong était totalement contrôlé par les Jésuites. Ainsi, ils ont voulu la guerre du Vietnam. Une autre chose de Rome qui est à savoir, c’est qu’elle est dans le contrôle du trafic de drogue. Le Vatican contrôle tous les commerces de la drogue tel que l’héroïne, l'opium, la cocaïne, tout ce qui passe par la Colombie. La Colombie a un concordat avec le Pape. Un concordat est un traité avec le Pape. Hitler avait un concordat. Mussolini avait un concordat. Franco a eu un concordat. Ils veulent mettre en place un concordat ici, qui était la raison pour laquelle Reagan reconnut officiellement l'Etat souverain de la Cité du Vatican en 1984. Le plus grand traître que nous ayons jamais eu était Ronald Reagan.

Donc, ils avaient un concordat. La Colombie a un concordat. Pensez-vous que des drogues qui sortent de Columbia, d’un pays qui a un concordat avec Rome, n'est pas contrôlée par Rome? Si Rome ne voulait pas le trafic de drogue hors de Colombie, ils stopperaient le concordat. L'ensemble du trafic de drogue est dirigé par des familles de la haute Mafia en dehors du pays de Colombie, sous protection de l'Assemblée générale des Jésuites. Et le général des jésuites est entré dans le trafic d'opium il y a environ deux siècles de cela, des siècles, avec la Chine. Ils ont infiltré le commerce de la soie, le commerce de la perle. Dans le film Shogun, il y a un léger grattage de la surface sur les « navires noirs » des jésuites» qui traitent dans la soie, les perles, l’or et les opales et tout ce qu'ils pouvaient retirer de l'Est, y compris l'opium. La guerre du Vietnam était pour consolider et contrôler cet énorme massif d’échange de drogue qui inonderait chaque ville américaine, étant apporté par voies aériennes par la CIA en Amérique puis distribués par les familles de trafiquants tout au long des États-Unis. Donc, nous avons la Mafia et la CIA qui travaillent ensemble dans le commerce de la drogue. Nous avons la Mafia et la CIA qui ont travaillé ensemble dans l'assassinat de Kennedy.

La première raison pour laquelle le général des jésuites (à l'époque, Jean-Baptiste Janssens) voulait Kennedy hors-jeu était parce qu'il allait mettre fin à la guerre du Vietnam. La deuxième raison est qu’il voulait mettre fin au règne de la CIA, parce que la CIA l'avait trahi en la personne de McGeorge Bundy, en ne donnant pas l’assurance aux patriotes cubains pour reprendre Cuba aux mains des catholiques romains, formé par les jésuites (il est diplômé au Belen Jesuit Preparatory School de Miami), ce bâtard dont le vrai père était Fidel Castro. Kennedy a été trahi par la CIA à la baie des Cochons, qui sacrifia tous les patriotes sur les rives de la baie des Cochons alors que Castro n’avait pas posé véritablement d’opposition. Ce fut la même tactique utilisée par la CIA et le KGB en collaboration avec Angleton pour contrôler la révolution hongroise. Quand la CIA avait d’abord préparé secrètement cette révolution, puis avait trahi ces patriotes qui exaspéré certains hauts responsable de la CIA en les donnant aux les mains de l'armée soviétique et du KGB.
C'est la même tactique: vous élever une révolution et vous sacrifier les hommes qui veulent vraiment résister. Quand c'est arrivé, quand McGeorge Bundy a arrêté la couverture aérienne de la baie des Cochons, qui mis un terme à la résistance de Castro et qui l’intronisa au pouvoir. Et, bien sûr, il était censé être du côté des Jésuites parce que ce sont EUX qui l’ont formé. Alors maintenant, Kennedy apparaît comme le méchant. On lui jette des œufs au visage. Que veut-il faire? Il signe un memorandum, selon Fletcher Prouty, et enlève toute la puissance de la CIA, et la donne à l'état-major de l’ interarmées. La CIA a été construite par les Chevaliers de Malte. Un des fondateurs de la CIA était «sauvage» Bill Donovan, un catholique irlandais, qui sont les plus fanatiques, et son frère était un prêtre Dominicain, Vincent. Je ne suis pas contre le peuple catholique, je suis contre la hiérarchie de Rome. Le peuple américain catholique ne sait rien de ce qui se passe. Et s'ils le faisaient, il y aurait un défilé de Saint Patrick demain matin. Donc, comme je suis contre la hiérarchie, je montre que Kennedy était contre la guerre du Vietnam, et qu'il allait en finir avec la CIA. Donc, les Jésuites avaient rapporté l'ensemble des hauts gradés SS nazis à la CIA parce que les jésuites les avaient utilisé pour tuer les Juifs en Europe. Lorsque les Einsatzgruppen allèrent en Russie, les Jésuites suivis par leurs SS, la Russie occidentale fut purgé de tous ses Juifs. C'est pourquoi Staline a délibérément tué 40 000 de ses meilleurs officiers. C'est pourquoi il a viré ses meilleurs généraux, il les a purgé, parce qu'il voulait s'assurer que l'Armée rouge perdrait son avance sur l'armée allemande, comme ça les SS seraient venus purger la Russie des juifs que Staline haïssait tant. Soit dit en passant, la justice est souvent poétique, car la fille de Staline a épousé un Juif. Maintenant, la CIA était composé par d’anciens SS. La CIA était désormais le bras (le bras intelligent) du Vatican. Les Chevaliers de Malte étaient partout. Casey était un chevalier de Malte. Angleton était un chevalier de Malte. Angleton occupé le «bureau du Vatican» au sein de la CIA. Donc, Kennedy voulait mettre fin à cette «communauté du renseignement". Cela provoqua sa fin. Ainsi comme n'importe qui essayant d’en finir avec la CIA, et essayant de finir la guerre du Vietnam, et également parce qu'il avait attaqué la banque de réserve fédérale des jésuites qui imprime des billets des Etats-Unis, ils se sont débarrassés de lui. Ils ont tué notre seul président de religion catholique romaine. Et c'est un autre morceau de la justice poétique qu'un catholique romain et non pas protestant comme Harry Truman, FDR et d'autres, c'est un catholique qui a vraiment cherché de résister au pouvoir temporel du pape dans ce pays. Et à bien des égards, même si Kennedy était, en fait, un socialiste et communiste, au moins il a résisté à la puissance temporelle du pape. Et pour cela nous devrions être reconnaissants et se rappeler son nom. Mais qu'ont-ils fait de son nom? Ils l'ont bafoué. Ils l’ont roulé dans la boue. Chaque fois que vous le voyez à la télé, ils s’attardent bien trop souvent sur son côté coureur de jupons, que je ne nie pas, mais mon Dieu, ne pouvons-nous pas lui donner un certain crédit lorsque le crédit lui est dû? C'est pourquoi ils se sont débarrassés de John F. Kennedy. Et puis, bien sûr, dès que Kennedy fut assassiné, John McCone, le chef de la CIA se rua le lendemain à la Maison Blanche et fît inverser le protocole de Kennedy (qui voulait arrêter la guerre du Vietnam) en augmentant l’échelle du plan de guerre et en donnant carte blanche à la guerre. La CIA est alors énormément et largement financé, parce que c'était une guerre de la CIA. Et ils en ont profité pour essayé par la même occasion leurs nouvelles technologies, leurs machines anti-gravité et leurs hommes qui essaient de faire comme les "millions dollars man". Ils ont essayé toutes leurs nouvelles technologies au Vietnam. Ce fut un grand théâtre expérimental, et Kennedy savait. Il le savait, et il savait que le peuple américain n'avait aucune idée de ce qui se passait là bas, et il essaya encore de résister allant même contre les avertissements de son père. Parce que son père était le chevalier le plus puissant de Malte dans l'Empire.

Martin: Les théories sur la raison pour laquelle ils ont liquidé John F. Kennedy Junior ?

Phelps: Oui. Selon Tom Kuncle, dans sa publication, John F. Kennedy, Jr . voulais trouver les vrais tueurs de son père, et il avait le pouvoir d’en publier la conclusion. Alors, ils l'ont éliminé tout de suite. Ils ne voulaient pas permettre que cela arrive.

Martin: Pourquoi ne vous a-t-on pas tué à vous aussi ?

Phelps: Parce que je suis intouchable, tant que le Seigneur sera à mes côtés. Je suis un calviniste et un baptiste, et nous croyons en la souveraineté de Dieu. Et tant que nous évoluons dans Sa volonté, ils ne peuvent pas nous toucher, indépendamment de leur puissance.[...]

Martin: Pour moi, l'une des parties les plus convaincantes de votre livre a été la série de révélations sur Lincoln. J'ai été stupéfait par cela.

Phelps: C'est ce qu'ils ont fait. Rappelez-vous, Lincoln n'était pas d’accord avec le 14e amendement. Il voulait que les Etats du Sud réintègrent l'Union sur le même pied qu'ils avaient quitté, ce qui nous aurait laissé une République fédérale comme Washington l’avait établi. Et ça les jésuites ne le voulaient pas. Ils voulaient les convertir en un empire. Les Etats auraient été des provinces subordonnées à Washington. Et le 14e amendement aurait accompli ceci avec la réversion de la citoyenneté. Lincoln fut réélu, et il était prêt à mettre fin à cela, et c'est pourquoi ils l'ont tué. Kennedy était prêt à mettre en œuvre ses propres affaires, ils ne l’auraient pas laissé se faire réélire.
[...]

Martin: Je me pose des questions sur les Monita secreta. Quelle est la signification de cela?

Phelps: les instructions secrètes (extraits à la fin de cette interview) sont les manuels qui sont donnés aux jésuites profès, ces sous serment extrêmes. (Le serment est présenté dans son intégralité à la fin de cette interview.) Et elles leur dit comment mener leurs plans, subjuguant les peuples et les nations à l'Assemblée générale des jésuites, et, par conséquent, au pouvoir temporel du Pape. Elles expliquent comment tromper, comment escroquer de riches veuves de leurs fortunes, comme ils l’ont fait avec la seconde épouse d'Astor qui avait survécu à la catastrophe du Titanic. Elles leurs expliquent leur approche générale sur la façon de faire les choses. Ce livre en particulier ne peut être connu, et si jamais il venait a être publié, ils nieront son existence. Mais quand vous voyez les œuvres que les jésuites ont fait, c'est en complet accord avec les Monita secreta. Il y a une partie très intéressante dans le livre d’ Edwin R. Sherwin « The Engineer Core Of Hell » écrit en 1886 je crois, une autre œuvre supprimée. C'est habituellement dans les archives de toutes les anciennes bibliothèques. Et il montre comment cette Monita Secreta a été découverte en Amérique du Sud par un franc-maçon. Il porta la Monita Secreta à sa loge, et de ce fait, certains de ces francs-maçons on pu voir les Monita Secreta. Il y a certains francs-maçons de bas niveau qui croient que l'Ordre des Jésuites est leur ennemi, c'est pourquoi les Monita Secreta ont été prises à la loge et ont ensuite été publiées. Mais les francs-maçons de haut niveau, bien sûr, travaillent avec eux. Les Monita Secreta ont été découvertes une fois et c’est de cette façon. Elles ont été publiées en Hollande. Puis, en 1857, réimprimées en Angleterre.

(Note: quand l'auteur de l'article ou Eric Phelps Jon parlent de "juifs" il faut bien comprendre qu'ils ne se réfèrent pas aux hébreux, mais bien aux sionistes)

Martin: « Lettres provinciales » de Pascal a eu un impact dévastateur sur l'exposition des Jésuites. Pourquoi?



 
 Phelps: Blaise Pascal était un huguenot, un calviniste français. Nous avons donc ici un autre homme intrépide. Il ne craint pas la mort, il va dire la vérité. Alors Blaise Pascal a écrit une série de lettres qui ont été écrites aux et pour les provinciaux, et il les écrivit de manière satirique, qui bien entendu excita le merveilleux esprit français. Les Français, bien sûr, en sont venus à la conclusion que tout ceci était vérité, et donc ils se sont mobilisés pour supprimer les jésuites à nouveau. Mais les Lettres provinciales sont considérées comme un classique. Blaise Pascal a aussi écrit d’autres grandes œuvres aussi.

Martin: Le pape Clément XIV Ganganelli, abolit l'ordre entièrement en 1773, et fut assassiné par la suite.

Phelps: Je corrige, il a été empoisonné.

Martin: L'Ordre a été pareillement abolies 39 fois à partir de différents royaumes à travers l'Europe. Il ne faut pas être un génie pour comprendre que quelque chose n'allait pas avec ce groupe!

Phelps: Juste ! Sont-ils tous des peuples de bigots ? Ces gens sont-ils tous des bigots fanatiques endoctrinés et protestants pour vouloir abolir l'Ordre des Jésuites? Vous trouverez la plus grande résistance aux jésuites dans les pays catholiques, par des monarques catholiques. Et c'est pourquoi les monarques catholiques romains et la noblesse d'aujourd'hui n'osent pas leur résister. Les Kennedy ne veulent pas les toucher. Les monarques de l'Europe ne les toucheront pas. Les Habsbourg ne veulent pas les toucher, parce que les jésuites ont revendiqué leur pouvoir dans la Révolution française et dans les guerres napoléoniennes. Mais les autres à l’époque dans les années 1800 ont cherché à supprimer les jésuites à nouveau en Europe et partout où ils étaient. Toutes les nations d’Europe une autre fois leur étaient encore interdites. L'Allemagne les a interdit en 1872. Et donc, la première et seconde guerre mondiale ainsi que la guerre de Trente Ans, n’était que le « remboursement » de cela. Et depuis plus personne ne les touche. Le pape Ganganelli abolit les Jésuites dans la sphère papale, les jésuites ont appelé cela une «directive». Ce n'est pas une directive, vous la trouverez dans la Bibliothèque des Bulls, et elle est appelé « Dominic Ac Redemptor Nostor ». C'est le nom d'un taureau. Et quand il les a abolis, il les a abolis à jamais ! Il confisqua toutes leurs richesses, leurs terres et leurs biens. Dans la majeur partie ils ont été remplacés par les Dominicains, ce qui explique pourquoi les Dominicains avaient leur pénis coupé pendant la Révolution française. C'est ce que les Jacobins leurs ont fait ! C’était la monnaie rendue par les jésuites: «Vous n’oserez plus prendre nos propriétés les gars, et vous n’oserez plus nous mettre sous l’Inquisition ! » Ce sont les Jacobins qui ont tué presque tous les Dominicains en France.

Martin: Pourquoi l'assassinat de Guillaume (William en anglais) d'Orange est-il si important?

Phelps: Guillaume d'Orange était le père de la liberté religieuse. Guillaume d'Orange est l'homme qui a donné aux Juifs la liberté de venir à Amsterdam. Et les Juifs ont appelé Amsterdam « la nouvelle Jérusalem». Guillaume d'Orange était un catholique pour commencer. Rappelez-vous quand il était dans la forêt, la chasse avec le roi de France, et que le roi de France lui confia ses plans tous les protestants en Hollande, Guillaume a gardé le silence. Et c'est pourquoi il a été appelé «Guillaume le Taciturne» . Alors, qu'il gardait tout cela dans son cœur, et il est retourné aux Pays-Bas a décidé qu'il délivrerait les calvinistes et les protestants de cette annihilation. Guillaume est allé en Allemagne avec son épouse allemande, et il leva une armée de soldats allemands mais ils ne réussirent à libérer la Hollande. Ainsi, Guillaume a été une grande inspiration. Il les guida jusqu’au siège des fanatiques espagnols catholiques romains dirigés par les Jésuites et le Seigneur providentiellement envoya un fort vent sur les digues qui inonda toute la région et les soldats espagnols. Et puis, ce qui s'est passé, c’est qu’Il envoya un autre vent d'ouest qui souffla très fort et reporta l’eau au-delà des digues. Ceci est un fait historique! Pourquoi ne voulons-nous pas l’entendre dans l’histoire? Pour la même raison que nous n'entendons pas quand Louis XIV a fait passer son armée sur le fleuve gelé jusqu’en Hollande pour tuer les Néerlandais en 1672 et que le fleuve juste à l’endroit où l’armée était en train de passer se dégivra et que la totalité des hommes tombèrent dedans. Et ceci est le résultat des prières des protestants de la Hollande. L'assassinat de Guillaume d'Orange était probablement le deuxième acte le plus important de la domination des Jésuites, après celui de Coligny pendant le massacre de la Saint-Barthélemy. Guillaume d'Orange a été tué dans sa propre maison par Balthazar Girard, un assassin contrôlé par les jésuites. Et les derniers mots de Guillaume furent : «Que Dieu soit miséricordieux envers ces pauvres gens."

Martin: Qui est l'Institut Royal des Affaires Internationales?

Phelps: L'Institut Royal des Affaires Internationales est le même que l'American Council on Foreign Relations (CFR). L'Institut Royal dirige l’Angleterre et l'Empire Britannique tout comme le CFR qui dirige notre pays. Ils sont des organisations sœurs.

Martin: Où se trouve-t-il?

Phelps: Il est basé à Londres.

Martin: Et qui est leur chef, le savez-vous?

Phelps: Je ne sais pas en ce moment. La John Birch Society a beaucoup écrit sur cela, et dénoncé le CFR et le Royal Institute of International Affairs. Allan Stang a écrit beaucoup à ce sujet. (note en 2009 la Reine Elizabeth II en était le « chef » et Lord Ashdown, Lord Hurd et Lord Robertson en étaient les présidents).

Martin: Qu'est-ce que le «Gunpowder Plot» de 1605?

Phelps: La conspiration des Poudres de 1605 a été la tentative des jésuites de détruire (d’après William Howitt et Howitt a été un grand écrivain qui a écrit une histoire populaire de prêtrise, 1835) donc, c'était une tentative des jésuite de détruire , le roi Jacques I, avec l'ensemble du Parlement protestant. Parce que rappelez-vous, Elisabeth I avait expulsé les jésuites de son empire, et s'ils avaient été pris, ils auraient dut être noyés et écartelés. Après sa mort, la conspiration s’est déplacée avec William Cecil. Ils ont nommé le fils de Marie Reine d’Ecosse, Roi d'Angleterre, plutôt que le fils d'Elizabeth. Parce qu'Élisabeth avait eut un fils Henry Wriothesley, du comte de South Hampton, et qui était le fils d'Edward Devere, que nous connaissons mieux sous le nom de William Shakespeare.





Il n'y avait pas de William Shakespeare. L'homme était Edward Devere. Il dirigeait le Théâtre du Globe. Il était le lord grand chambellan de la reine Elizabeth I avec laquelle il eut secrètement un fils qui fut le troisième comte de South Hampton. Henry Wriothesley était donc le légitime héritier au trône et non pas le roi Jacques VI d'Ecosse. Vous pouvez trouver tous ces documents dans deux grands ouvrages: le premier est intitulé « Shakespeare Identified » et l'auteur est Looney. Le deuxième livre est « This Star of England » écrit par Carlton et Dorothy Ogborn, en 1952, et c'est un travail de 1200 pages, où ils expliquent toutes les pièces de Shakespeare, et qui sont pour reprendre une phrase d’Amlet: «Un bref résumé et chronique de l'époque." Rien que l'histoire. Et puis il y a un autre livre, « Wasn't Shakespeare Someone Else ? », Écrit par Tweeny, et dans ce livre, il évalue les 150 sonnets. Dans ces sonnets Edward Devere mettait son nom: Vere ou Uvre ou De Vere. Il mettait son nom en acrostiches tout au long des sonnets. Et les deux derniers sonnets, il met son nom en acrostiche double. C'est incroyable de voir comment il a écrit des sonnets !

Martin: Pourquoi les jésuites ont-ils été si contrariés au sujet de l'édit de Nantes, et quel était son importance?







Phelps: Ok, la Révocation de l'Edit de Nantes ou Nantz. Quoi qu'il en soit, l'édit de Nantes a été mis en avant par le roi Henri IV. Le roi Henri IV fut un catholique romain, mais il s'est converti au protestantisme et il est devenu un huguenot. Mais il n'était pas autorisé à prendre le trône de France tant qu'il ne renonçait pas à son protestantisme. Ainsi, pour le bien du royaume, il a renoncé à son protestantisme, et en 1610, je crois, est sortie de l'Edit de Nantes. L'édit de Nantes garantissait la liberté religieuse à tous les Français. Cela comprenait les protestants, calvinistes, huguenots, qui bien sûr inclus ceux qui avaient suivi l'amiral Coligny, que les jésuites avaient fait assassiner avec cette louve de Catherine de Médicis. Avec l'Edit de Nantes, nous avions donc la liberté religieuse en France. Mais cela ne pouvait être accepté ! La France était une pierre angulaire de la puissance des Jésuites, donc cela ne pouvait être. Le Concile de Trente le condamnait parce que c'était de la liberté de conscience. C’est pour cela qu’ils ont fait assassiner Henri IV par Ravaillac qui le poignarda au cœur, d’après Sully dans ses mémoires, et aussi pour tenter de renforcer le néerlandais. Ils ont ensuite, en 1685, à travers le Roi Soleil Louis XIV qui a régné sur la France il me semble une soixantaine d’années et qui avait pour confesseur un jésuite du nom de Père Lachaise, et bien ils ont fait révoquer l’Edit de Nantes et avec cela la liberté de culte en France. A propos, quand les Beatles chantent à propos du «Sun King » dans leur «White» album, ils parlent de Louis XIV. Et ceci vous montre que les Beatles étaient contrôlés eux aussi par les jésuites. Et puis ils ont envoyé leurs dragons français pour décapiter et tuer tous les huguenots qu'ils pouvaient trouver, conduit 500 000 Français hors du pays ! La richesse de la France ! La virilité de la France ! Tous partis pour la Hollande et l'Angleterre… C’est ça qui a détruit la France. Dès lors, la France est devenue une nation de rien. La Révolution française n'aurait jamais pu se faire s’il n’y avait pas eu la révocation de l'Edit de Nantes. Parce que maintenant, il n'y a pas de vraie Bible en France. Et à ce jour, les Français n'ont jamais publié une version française de la Textus Receptus. Numéro un : toutes les Bibles françaises ont été produites dans des pays étrangers, et n’ont jamais été traduites en français du grec Textus Receptus. La France ne l'a jamais fait. Cela montre la puissance des jésuites en France encore maintenant. Et les Français ont probablement été les plus forts, les plus déterminés à jeter les jésuites à coups de pied hors de leur pays. Ils les ont chassés, à ma connaissance, trois fois et encore une fois ils sont revenus, provocant des guerres, tuant des dirigeants, etc… Ils ont porté Eugène Sue à l'exil et il est mort le cœur brisé. Ils ont porté Calvin à l'exil et il n’a jamais pu revenir en France. Tous les grands Français ont été contraints à l'exil. Nous avons donc, comme des patriotes américains, nous avons une grande camaraderie pour les Français. Ils nous ont aidé dans notre Révolution américaine. Et pourquoi nous ont-ils aider? Parce qu'ils ont été expulsés de France. Pourquoi l'Espagne nous a aidé? Pourquoi ont-ils aidé financièrement notre Révolution? Les jésuites avaient été expulsés d'Espagne. Donc nous sommes redevables à l'Espagne et à la France pour avoir aidé cette nation d’hérétiques protestants à voir le jour, avec les guerres napoléoniennes, quand ils ont tué Louis XVI et apporté la peste bubonique en Espagne. Ce fut de la récupération.

Martin: En ce qui concerne la Guerre des 30 ans, de 1618 à 1648, vous affirmez que les jésuites, par Ferdinand II, ont tué à peu près 10 millions de personnes. C'est une déclaration ce que vous faites.

Phelps: Cette déclaration vient de « The history of the world » de Ridpath , publié en 1899. Et c'est son encyclopédie de l’histoire du monde. C'était de notoriété publique en 1899. La Guerre de 30 ans a été l'enfer sur terre pour l'Europe. Les deux tiers de l'Allemagne ont été ramené à Rome. Elle a été nivelée, pillée et détruite. Wallenstein et Tilly étaient des généraux fanatiques de l’Eglise romaine catholique qui ont violé, pillé, et encore pillé tout sur leur passage. Mais le Seigneur a suscité certains grands généraux, comme Gustave Adolphe de Suède qui a été le « Roi des Neiges » et il était celui qui, en définitive, a ouvert la voie à la victoire de la Guerre de 30 ans. Mais sans que cette victoire protestante de la guerre de 30 ans, la paix de Westphalie, où le Pape n'avait pas été convié, il y aurait jamais eu d’époque moderne comme nous la connaissons aujourd'hui. Selon les historiens, l'ère moderne commence en 1648. C'est à ce moment que la guerre de 80 ans qui opposait la Hollande à l'Espagne pris fin. C'est aussi à ce moment que la Guerre de 30 ans s'est terminée avec Ferdinand II et les protestants d'Allemagne et de Suède, et ainsi de-suite. 1648 est l'année merveilleuse, dans laquelle l'ère moderne a commencé, lorsque les inventeurs pouvaient aller en Allemagne et dire: «. Eh bien, vous savez, peut-être la Terre n'est pas plate » Et que Leeuwenhoek pu inventer le microscope en Hollande, et puis plus tard, James Clerk Maxwell, qui était un croyant en la Bible, protestant presbytérien, il put écrire son traité intitulé « L'électricité et le magnétisme ». Il est le père de ce que nous savons aujourd'hui sur l'électricité et le magnétisme. Maintenant, la science peut s'épanouir et fleurir. Maintenant nous pouvons avoir de la littérature. Maintenant nous pouvons avoir de grands écrivains, comme Sir Walter Scott, qui écrivit de grandes œuvres comme Ivanhoe et Peveril du Pic. Maintenant nous pouvons avoir Charles Dickens, un autre protestant, qui écrivit « Le conte de deux cités ». Nous avons de la grande littérature comme résultat de l'ère moderne. Mais les Jésuites, dans leur détermination de détruire la Réforme et l'ère moderne et nous ramener à l'Age des Ténèbres, cherchent à renverser les effets de l'ère moderne, et donc, ce qui a été provoquée par la Guerre de 30 ans. Et de connaître la guerre de 30 ans est de comprendre la deuxième guerre de 30 ans, qui a débuté en 1914 et terminée en 1945.

Martin: En 1639, les jésuites ont été expulsés du Japon. Apparemment, les Jésuites n'ont jamais oublié cela.

Phelps: Ils ne l'ont jamais oublié. Depuis plus de 200 ans, ils ont été expulsés. Et rappelez-vous les paroles de Lincoln: «Les jésuites n’oublient jamais, ni n’abandonnent. » Ainsi, le temps de récupération a été à venir pour le Japon. L'empereur les avait expulsés, donc la dynastie deviendra une cible. Finalement, l'Empereur sera détruit ou sa dynastie verra la fin. Et donc le temps de récupération a été le bombardement en masse par l'aviation américaine, financée par les jésuites, comme Lockheed, Boeing, McDonald-Douglas, et Grumman, et ils ont utilisé leurs B-29 comme une bombe incendiaire pour réduire le Japon en miettes. Vous pouvez obtenir les preuves que les Jésuites contrôlent ces entreprises d’avions en lisant « The Vatican Billions » d’ Avro Manhattan.

Martin: J’aimerais qu’on parle de choses plus ressentes mais certains de ces vieux trucs sont tellement fascinants, je ne sais plus où donner de la tête ! Nos lecteurs devront juste être un peu plus détendus pour poursuivre leur lecture et avoir un peu plus de temps. (Rires)

Phelps: En effet.

Martin: En 1649, il y a eut le massacre d'Irlande (les Conquêtes Cromwelliennes en Irlande). De quoi s’agissait-il ? Et nous viendrons à de la haine entre les protestants et les catholiques en Irlande, qui est la suite de ce massacre d'Irlande.



Olivier Cromwell


Phelps: OK. Bien sûr, nous croyons en la liberté d'expression, la liberté de conscience, la liberté de la presse. C'est une excroissance du protestantisme, parce que tous les protestants ont défendu leur droit de croire en la Bible face aux attentes de Rome qui voulait que les gens ne croient qu’aux paroles des prêtres et aux décrets des papes. Beaucoup d'Irlandais sont nés de nouveau. Ils sont venus à connaître le Seigneur. En réalité le Patrick, de la Journée de la Saint-Patrick, n'était pas catholique. Il était protestant. Et donc, il était un grand prédicateur protestant d'Irlande, et beaucoup, beaucoup d'Irlandais ont connus le Seigneur grâce à lui. Et leur point de localisation a été principalement en Irlande du Nord, qui est aujourd'hui l'Ulster, à Belfast, etc… Eh bien, les jésuites, dans l'accomplissement de leur serment sanglant de faire la guerre sans relâche à tous les protestants, et tous les libéraux politiques, ont éclos le complot visant à tuer tous les protestants irlandais en Irlande avec la famille O'Neil. Et je me demande si cette famille O'Neil était liée à Tip O'Neil?
En 1641, le massacre a commencé, menée par les nobles catholiques romains et les foules en Irlande. Le massacre commencé, il a continué de 1641 à 1649. Le massacre a pris fin quand ils en ont tué 150 000. Ets ils ont toujours appris aux enfants catholiques de tuer les enfants protestants. Ainsi, les Irlandais protestants ont été massacrés, en masse, pendant 8 ans. Personne ne le dit à chaque fois qu’on parle d'Oliver Cromwell, que quand Cromwell est venu avec son armée puritaine et a pris Drogheda, il a fait tuer tous les êtres vivants à Drogheda : hommes, femmes, enfants, animaux, tout…. On dit: « Oh, la bête d'Oliver Cromwell ! Regardez ce qu'il a fait à Drogheda.! » Que diriez-vous si vous saviez que ces bêtes qui ont tué ces protestants irlandais pendant 8 années, fracassant les cerveaux des petits bébés, les lançant contre les murs étaient guidé par les prêtres ? Exactement comme ils ont fait en Croatie avec les Serbes pendant la Seconde Guerre mondiale, quand ils arrachaient les yeux des Serbes, et qu’un des prêtres particulier possédait 23 kilos de yeux. Ils ont fait la même chose avec les protestants irlandais. Donc, quand Cromwell est venu, il a servi de vengeur dans le massacre d'Irlande, et le massacre d'Irlande n'a pas commencé avec les protestants, il a été commencé par les jésuites selon le « Livre des Martyrs » de Fox. Et vous pouvez trouver le récit entier là-bas, parce qu’il faisait partie des classiques que tous les Anglais avaient l'habitude de lire avec la Bible du Roi Jacques.

Martin: Par qui croyez-vous que la Grande-Bretagne soit vraiment contrôlée ? Les protestants, les juifs ou les jésuites ?

Phelps: Elle est contrôlée par les Jésuites.

Martin: Pourquoi?






Phelps: Eh bien, nous allons faire un retour dans le passé. Pour comprendre ce qu’il se passe aujourd'hui, nous devons revenir aux guerres napoléoniennes. Quand Napoléon arriva au pouvoir, il a été porté au pouvoir en Corse. Lorsque les jésuites ont été expulsés, l'un des premiers endroits où ils sont partis était l'île de Corse. Les jésuites, souvenez-vous, avait achevé les règles des rites de la hautes maçonnerie avec Frédéric le Grand, puis ont utilisé leur franc-maçon français Napoléon pour exécuter leur vengeance. Toutefois, les jésuites étaient également protégés pendant leur suppression en Angleterre. Un très riche propriétaire terrien, et vous pouvez le trouver dans le livre de Ridpath « History of the World » , a donné sa merveilleuse, et magnifique propriété de Stonyhurst à l'Ordre des Jésuites. Et à partir de là, les Jésuites ont reçu une protection du roi George III, et vous pouvez en trouver la confirmation dans le livre « The Jesuits » de Mitchell qui est un historien anglais. Ok, donc les jésuites sont désormais protégés par le roi George III et ils vont l’aider à défendre son trône. Les jésuites ont utilisé l'armée anglaise et la marine de la résistance de Napoléon. Comme les deux parties étaient contrôlées, alors les Jésuites pouvaient contrôler le résultat. Le résultat final est qu’ après que Napoléon ait accompli tout ce que les Jésuites voulaient de lui ; l'expulsion des Chevaliers de Malte, la conduite des catholiques romains sur leur trône, emprisonnant le Pape pendant 5 ans, etc… , Napoléon reçut l’ordre d'abandonner son armée dans les neiges de la Russie, tuant tous ces patriotes français et allemand, de sorte qu'il resta très peu de patriotes gauche en Europe pour résister à la tyrannie qui arrivait en France avec Louis XVIII, que les jésuites remettaient sur le trône. Louis XVIII, était alors en exil en Angleterre, dans le salon du roi George, en attendant la fin des guerres napoléoniennes. Ainsi, les jésuites mirent Louis XVIII sur le trône. Il réadmit les jésuites, commença l'Inquisition, comme ils allaient le faire avec Ferdinand VII quand ils le mirent à nouveau au pouvoir en Espagne après les guerres napoléoniennes. Et où ces monarques allaient pour obtenir leur protection? Au roi George III. Le roi George a été utilisé par les jésuites pour restaurer leur pouvoir en Europe, après les guerres napoléoniennes, après avoir puni le Pape et les monarques. Donc, ce fut en réalité à partir de 1795 que les jésuites ont pris le plein contrôle de l'Angleterre. Ils ont contrôlé les chevaliers, ils ont contrôlé le Roi. Tout au long du 18ème siècle jusqu’à aujourd'hui, l'Angleterre n’a plus jamais été en guerre contre la France. L’Angleterre sera aux côtés de la France pendant la guerre de Crimée. L’Angleterre sera aux côtés de la France pendant la Première et Seconde Guerres Mondiales. L'Angleterre et la France sont ensemble, toutes deux contrôlées par les jésuites, même si la France est un pays majoritairement catholique, et quand l'Angleterre est, du moins en apparence, un pays protestant. Pourquoi ces deux pays devraient–ils travailler ensemble et avoir la même politique étrangère ? Pourquoi ? Parce que se sont les jésuites qui contrôlent ces deux pays. Quand Rothschild a envoyé une note, en passant par Roost à Londres, disant que Napoléon avait gagné la bataille de Waterloo, c'est alors que les actions en bourse ont chuté, et tous les jésuites ont acheté toutes les actions de Londres, et ont obtenu de cette manière le contrôle de la Banque d'Angleterre. Les jésuites ont fait de Londres leur centre commercial du monde, et de Rome leur centre religieux, avec pour but qu'un jour aussi Jérusalem leur appartiendrait. Donc maintenant, les Jésuites ont le contrôle de l'Angleterre. Après les guerres napoléoniennes, nous avons le Congrès de Vienne en 1815, et devinez qui est là? Tous les représentants du roi George. L'Angleterre est représentée au Congrès de Vienne, c’était l’accord après les guerres napoléoniennes. Si l'Angleterre était vraiment protestante, ils ne seraient jamais allé là-bas. A ce moment là, les Jésuites avaient le contrôle de l'Angleterre durant les années 1800, et ils utilisent l'Empire britannique pour augmenter la puissance du Pape. L'Angleterre a été mise sous le contrôle de Rome, le contrôle du Pape depuis 1850 au plus tard. Mais moi je dis depuis 1795.

Martin: Parlons d’Elizabeth II.





Phelps: Elizabeth II est une méchante, la méchante reine ! Elle est le chef des Chevaliers de Malte en Angleterre. Elle fait la révérence au maire du Vieux-Londres, et elle va et visite les Jésuites de Stonyhurst et embrasse leurs derrières. Elle a une totale allégeance envers les jésuites de Stonyhurst, et fait tout ce qu'ils lui disent de faire car sinon ils se débarrasseront d'elle, tout comme ils se sont débarrassés de tout le reste des monarques d'Europe.

Martin: Alors vous la voyez comme un pion ?

Phelps: Elle est juste un pion, c'est sûr. Elle n’est rien. Rappelez-vous, ce sont les hommes blancs qui gouvernent le monde. Ce sont les hauts jésuites, avec leurs chevaliers de Malte et de hauts Francs-Maçons qui gouvernent. Et ces femmes qui sont impliqués sont juste des pions dans leur jeu, comme la reine Elizabeth II, la reine de Hollande, juste pour donner l'apparence que ces nations ont une monarque souveraine, alors qu'en fait elles ne sont que des outils. L'Angleterre a fait de nombreuses choses affreuses, des choses terribles, mais toutes ces choses n’ont fait qu’augmenter le bénéfice de l'Ordre des Jésuites. Ils ne se sont jamais opposé à Napoléon III. Napoléon III était un franc-maçon et catholique fanatique sujet des jésuites, qui a été le roi de la France pendant 18 années, le Second Empire. L'Angleterre ne s’est jamais opposé à lui. L'Angleterre non plus. Ils ont combattu avec lui dans la guerre de Crimée. Et Napoléon III a consacré tous ses navires à la Vierge Marie. L'Angleterre est du côté des jésuites depuis 1815. Donc, cela signifie que la totalité des services secrets britanniques travaillent pour Rome et ce depuis les années 1800.

Martin: Comment les jésuites ont-ils fait pour reprendre le contrôle du Vatican en 1814?

Phelps: Souvenez-vous qu'ils avaient sous contrôle Napoléon. Il y avait un jésuite du nom d’Abbé Sieyès que vous pouvez trouver encore une fois dans « The History of the World » de Ridpath. L’Abbé Sieyès était un individu formé par les jésuites, je pense qu'il était un jésuite à son tour. Il faisait partie du Directoire, il était aussi Ambassadeur à Berlin, et il avait aussi été nommé Second Consul. Napoléon a été le Premier Consul, lui a été le second. Il était le conseiller et l’administrateur de Napoléon. L’Abbé Sieyès, étant le jésuite qu'il était, il a ordonné à Napoléon d’emprisonner le Pape Pie VII pendant 5 ans, et il l’a fait! Ainsi, le Pape a été enfermé en prison pendant 5 ans jusqu'en 1814, quand il a finalement restauré l'Ordre des Jésuites. Le Pape Pie VI qui l’avait précédé avait été tué. Le vieux Pape âgé de 82 ans fût contraint de quitter Rome et de traverser toute l’Italie et les montagnes des Alpes jusqu’à Valence où il fut incarcéré par les soldats de la République Française. Il mourut quelque mois plus tard fatigué par cette débâcle. Les jésuites ont bien humilié la papauté. Ils ont utilisé leurs soldats français pour renverser la chaire de Saint Pierre, et ils ont trouvé, écrit en arabe: « Il n'y a pas d'autre Dieu qu'Allah, et Mahomet est son prophète » Et cette phrase se trouve toujours sous la chaire de Saint-Pierre encore aujourd'hui. Elle avait était volé à un Kalif pendant les croisades. Faisant ainsi, ils ont complètement intimidé le pape et ont montré leur puissance. Le Pape a ensuite restauré la bulle papale, appelant à la vengeance des Apôtres Pierre et Paul, pour toute personne qui aurait un jour l’idée de supprimer l'Ordre des Jésuites. A partir du moment où les Jésuites furent «réinstallés» dans toute leur puissance, ils prirent le contrôle total sur le Pape et ceux à venir et cela n’a jamais changé depuis. Tous les Papes qui leur ont résisté ont été punis ou assassinés. Et tous les Papes le savent. Quand Pie IX voulut une constitution libérale pour le peuple italien en 1849, tous les Italiens en furent ravis. Voici un pape libéral, il va nous donner les droits constitutionnels; nous allons avoir une Constitution ! Les Jésuites soulevèrent une révolution avec Garibaldi et leurs francs-maçons qui firent descendre Pie IX sur le trône retenu trop « libéral ». Il dû rester à Gaèta pendant environ un an. Il revint à Rome, sous la protection de l’armée française de Napoléon III. Réellement, cela aurait du être l’armée de la République qui serait devenue plus tard son « Armée de l'Empire » mais ils se sont retrouvé avec une armée française pour protéger le Pape qui serait devenu à son retour et par peur d’autres représailles, le plus absolutiste et le plus fanatique de tous les Papes conformément aux souhaits des jésuites. Ainsi, Pie IX avait été puni. Mais les papes qui n'obéissent pas, comme Jean-Paul I, le pape qui a été assassiné après 33 jours, et qui ne vont pas dans le sens de l'Ordre des Jésuites signent leur propre arrêt de mort.
[Note du rédacteur: Eric se réfère ici à la très bien documenté et profondément perspicace « Bantam Books gem » de 1984 (! C'est très difficile à trouver, pour « une certaine » raison) par David A. Yallop, appelé « Au nom de Dieu », dont les détails minutieux de l'auteur enquête sur l'assassinat du Pape Jean-Paul Ier de la nuit du 28-29 Septembre 1978 après que Jean-Paul I avait creusé dans la toile d’araignée massive de la corruption autour de la Banque du Vatican. Pour vous tous qui cherchez des indices, notez bien le choix des 33 jours après son élection pour l'exécution de son assassinat.]


Notes et liens :

J'ai rajouté des citations à l'article sur les jésuites illuminati:
"Entre 1555 et 1931, la Compagnie de Jésus a été expulsé d'au moins 83 pays, cités-États et villes, pour s'être livrée à des intrigues politiques et complots subversifs contre les Etats, selon les dossiers d'un prêtre jésuite de réputation [Ed: ie, Thomas J. Campbell]. Pratiquement tous les cas ... d'expulsion était pour intrigue politique, infiltration politique, subversion politique, et l'incitation à l'insurrection politique "-. JEC Sheperd (historien canadien, "The Babington plot: Jesuit Intrigue in Elizabethan England"; 1987; Page 12)"
"L'ordre des jésuites est une association de prêtres guerriers hautement organisés. Ce sont des politiciens en premier lieu et ont été expulsés de presque tous les pays qu'ils ont eu l'occasion de corrompre et détruire. Leur modus operandi est l'infiltration politique et éducative et la subversion et la fomentation de guerres et de révolutions dans le but d'affaiblir et façonner le pays cible par la soumission en souplesse, pour être ensuite utilisé pour réaliser leur objectif de dictature ecclésiastique mondiale. Les États-Unis ne font pas exception à la règle"-. CT Wilcox (“The Transformation of the Republic: The Origins of the Religious Hi-Jacking of the American Government and the Truth Behind the Assassination of Abraham Lincoln”; 2005; p 8)"
" Alexandre Ier, tsar de Russie " ( par Darryl Eberhart , rédacteur en chef de l'ETI et TTT ) : " Alexander I né en 1777, et a été assassiné par les Jésuites ( par le biais de la coupe de poison ) en 1825. Il était le tsar de Russie de 1801 à 1825. Le tsar Alexandre I a expulsé l'Ordre des Jésuites de toute la Russie en 1820. ( Il avait déjà expulsé les Jésuites de Moscou et Saint-Pétersbourg en 1816. ) Pour ces «crimes» contre les jésuites - et parce que le tsar Alexandre I avait été tolérant de toutes les sectes religieuses en Russie - il était détesté par les Jésuites . Il y avait encore une autre raison pour laquelle les jésuites haïssaient le tsar Alexandre I. L'Auteur E.H. Broadbent nous dit qu'en 1812, le tsar Alexandre Ier avait « encouragé la création de la Société britannique des Affaires étrangères et de la Bible en Russie, en lui donnant des privilèges spéciaux ... ' Broadbent nous dit aussi que le tsar Alexandre avait dit aux visiteurs de Saint-Pétersbourg qu'il « n'avait jamais vu une Bible jusqu'à ce qu'à l'âge de quarante ans, mais qu'à cette époque, il a été dirigé vers elle et qu'il la dévorait. Les Jésuites ont finalement réussi à assassiner ce bon croyant en la Bible tsar russe qui voulait obtenir la Sainte Parole de Dieu ( la Bible ) - dans la langue russe - dans les mains du peuple russe."
" "Illuminati" (par Darryl Eberhart, rédacteur en chef de l'ETI et TTT): "La version moderne des Illuminati (dont certaines personnes croient à tort est un groupe dirigé par les juifs) a été créée le 1er mai 1776 par le jésuite Adam Weishaupt, qui avait déjà enseigné du droit canonique romain au Collège des Jésuites à Ingolstadt en Bavière (sud de l'Allemagne). Le Jésuite Adam Weishaupt fait semblant de quitter l'ordre des Jésuites, afin qu'il puisse mettre en place une couverture jésuite appelé les «Illuminati». Ce groupe jésuite, les Illuminati, a planifié, fomenté et orchestré la sanglante Révolution française de 1789 à 1799. En utilisant ce groupe de façade, l'Ordre des Jésuites a ainsi pu fournir un grand degré de «déni plausible» sur le rôle clé qu'il a joué dans la Révolution française ".


Pascal « Les jésuites ont répandu dans l'Église les ténèbres les plus épaisses qui soient jamais sorties du puits de l'abîme.»

Éliette Abécassis (Le Palimpseste d'Archimède, p. 231, Albin Michel, 2013)



Lecture suggérée : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k85283w

Commentaires

  1. Bonjour Claude,
    Pour des raisons évidentes de censure, il ne m'est pas toujours possible de répondre, comme je l'aurais souhaité, à tes commentaires. (WH.)

    RépondreSupprimer
  2. Je comprends très bien. Ces sujets sont très sensibles ! Je te recommande la lecture des documents de fonds apportés indirectement par Lyndon LaRouche et Jacques Cheminade sur le site: Solidarité et progrès ,ainsi que l'ouvrage HISTOIRE SECRETE DE L'OLIGARCHIE ANGLO-AMERICAINE de Caroll Quigley. Il semble établi que la reconstruction de l'Allemagne grâce à Schacht n'a pu se faire que par l'entremise des banquiers et cartels anglo-saxons comme cela est démontré par ces documents de fonds. Il serait souhaitable qu'un jour ou l'autre un éditeur puisse traduire en français et en anglais les deux ouvrages majeurs de Karl Heise ! (Claude)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entente-Freimaurerei und Weltkrieg de Karl Heise trop éclairant pour être traduit dans un monde comme le nôtre.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire