Accéder au contenu principal

Marilyn Monroe , lectrice de Rudolf Steiner ?




Marilyn Monroe avait-elle acquis des concepts anthroposophiques ? La Diva était-elle partisane de Rudolf Steiner, impliquée par les écrits du fondateur de l'anthroposophie ?

En fait, les preuves furent apportées que Marilyn était entrée en contact par l'intermédiaire de son professeur préféré par intérim, Michael Tschechow (1890-1955), avec les écrits de Steiner. Michael Tschechow, neveu du dramaturge Anton Chekhov, qui a été profondément inspiré par les approches de Rudolf Steiner et ses représentations théâtrales ( Drames-Mystères et formations eurythmiques ).

Les références sur Internet semblent confirmer que Marilyn était familière avec les écrits de Rudolf Steiner. Dans la biographie de Marilyn Monroe par Fred Lawrence Guiles: " Norman Jean : la vie de Marilyn Monroe ", une rencontre entre Dame Edith Stiwell,une poétesse et Marilyn est décrite. Ce qui était prévu comme un mets de choix journalistiques, entre ces différentes personnalités, s’avéra être une conversation familière presque amicale.



Dame Edith Stiwell and Marilyn (1953)

Le contenu de la conversation tournait apparemment autour de la biographie de Steiner, en anglais: « The Course of My Life »
Dame Edith écrira plus tard sur la réunion: " à l'occasion de notre rencontre, elle portait une robe verte et avec ses cheveux jaunes ressemblait à une jonquille ! Nous avons parlé principalement, je me souviens, de Rudolf Steiner, dont elle avait fini de lire certaines œuvres. « Son visage était reposé comme étrangement prophétique avant les tragiques moments à venir (…) » 




Toutefois, le contenu exact de la conversation entre les deux resta caché auprès des sources dont je disposais. Un document de l'écrivain, Tom Mellett, semble toutefois confirmer les soupçons. Tom Mellett m’indiqua qu'il fut en contact avec Agnès Macbeth. La bibliothécaire et l'épouse de l'écrivain Norman Macbeth auraient envoyés plusieurs livres et écrits de Rudolf Steiner auprès de Marilyn. Tom Mellett écrit: « Et bien que Marilyn avait une réputation de lenteur et d'irresponsabilité sur ses tournages, Agnès m'a assuré que Marilyn était très consciencieuse et ponctuelle à retourner les livres ici. »

Selon Tom Mellett, il émerge des lettres, envoyées par Marilyn à Agnès Macbeth, que Marilyn utilisa la " délicate plante de l'anthroposophie" dans les dix dernières années de sa vie intérieure. Sur la situation réelle, nous ne pouvons que spéculer sur la base de ces sources. En tout cas, c'est seulement une idée sympa que Marylin, dont l'existence qui fut souvent assombrie par des doutes sur elle-même résultant des toxicomanies, ait eue accès aux thèmes spirituels.

Lien en anglais sur le sujet :
https://anthropopper.wordpress.com/2014/09/15/marilyn-monroe-and-rudolf-steiner/

En allemand : http://www.info3-magazin.de/als-zaehlte-ich-in-der-menschheit-nicht-mehr/





Commentaires

  1. Cette femme est symbole de gentillesse, de douceur, mais d'une grande naïveté....beaucoup d'entre nous se retrouverons dans le caractère de cette femme...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

De Zoroastre à Jésus de la lignée de Salomon et la visite des Rois-Mages (épiphanie)

L’Esprit Saint et la Vierge Sophia

Dans l’Évangile de Matthieu, un « Ange du Seigneur » apparaît en songe à Joseph et lui dit :
« Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre avec toi Marie, ton épouse, car ce qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint » (Math.1, 20). Dans l’Évangile de Luc, au contraire, c’est « l’Ange Gabriel » qui apparaît à Marie et lui dit : « L’Esprit Saint descendra sur toi, sur toi la puissance du Très-Haut étendra son ombre. Celui qui naîtra sera donc saint et sera appelé Fils de Dieu » (Luc 1, 35). L’Esprit Saint préside donc autant à la naissance de l’Enfant Jésus (bi-engendré) en Marie de Matthieu et autant à la naissance de l’Enfant Jésus (bi-engendré) en la Marie de Luc, tout comme il présidera ensuite, lors du Baptême dans le Jourdain, à la naissance du Christ (uni-engendré) en Jésus, et plus tard encore le Jour de la Pentecôte, à la naissance du Christ (ressuscité) dans les âmes des Apôtres. La première de toutes ses actions est cependant indi…

Les deux degrés de la conscience dans " La Philosophie de la Liberté "- G.Kühlewind

Les limites de la pensée

Il est relativement facile à l'homme d'aujourd'hui de se rendre compte des limites de la pensée qui sont aussi celles de sa conscience ; et ceci de différentes façons. On n'a qu'à se demander : pourquoi telle chose est-elle évidente? En quoi consiste l'évidence? Pourquoi ce qui est logique est-illogique ? La pensée ne connaît aucune réponse à ces questions, elle devrait admettre,préalablement à chaque tentative de réponse, ce qui fait précisément l'objet de la question. Il en résulte le malaise provoqué par ce genre de questions, malaise que l'on évite autant que possible, ce qui a pour conséquence la dégradation de la conscience-reflet à un niveau pré-critique, naïf, qui entretient l'usage irréfléchi de la faculté de penser. D'où les essais mi-conscients, mi-réfléchis pour « réguler » ou schématiser la pensée, afin qu'elle soit «juste»- sans qu'on se rende compte que cette « régulation » ne peut se faire que grâ…

Bouddha Gautama et la mission de l'Inde par Walter J.Stein

Dr Walter Johannes Stein & La lance du destin
Les lecteurs doivent se rappeler le Dr Walter Johannes Stein comme l'auteur silencieux de la lance du destin par Trevor Ravenscroft, ré-imprimé par Sphere Livres, 1990.
Dans l'introduction au livre Trevor Ravenscroft écrit:
"l'homme qui aurait écrit ce livre, post-mortem était un certain Dr Walter Johannes Stein, un viennois scientifique et médecin-philosophie, qui a agi pendant la deuxième guerre mondiale comme conseiller confidentiel de Sir Winston Churchill en ce qui concerne la motivation d'Adolf Hitler et les principaux membres du nazisme ! « Une pression considérable a été portée à dissuader le Dr. Stein de révéler ce qui est maintenant présenté comme le contenu de ce livre, mais dans le dernier numéro, il n'a pas été influencé par une telle persuasion externe, pas même dans les recommandations de Sir Winston Churchill lui-même pour que l'occultisme du parti nazi ne devrait en aucun cas être révélé au g…