mardi 28 janvier 2014

Contre-histoire de l'union européenne !



Eisenhower : " Rien ne pourrait nous être plus agréable que d'apprendre que les Etats d'Europe occidentale ont décidé de réunir dans une ville d'Europe - disons Luxembourg - des délégués responsables, avec le mandat de rédiger l'acte constitutionnel de l'Europe, d'en désigner la capitale etc ... et qu'à partir du 1er Janvier l'Europe occidentale fonctionnera comme une fédération.
Aucune décision ne pourrait mieux nous aider dans la tâche que nous poursuivons.
"
N° 136 du 27 octobre 1951 page 18 de PARIS MATCH
EISENHOWER (OTAN) élu PDT des USA en 1952


« La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort apparemment. Oui, ils sont très durs, les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort. » François Mitterrand









Excellentes vidéos portées par un ancien de la cour des comptes : François Asselineau. Une vidéo de 4 heures indispensable !

" Révolution américaine – liberté du commerce, libre échange et domination -, contre Révolution française - liberté, égalité et fraternité -, deux Révolutions, deux projets irréconciliables.. l'un devant s'effacer devant la détermination et la puissance de l'autre...

Monet et Robert Schuman dont les discours étaient écrits à Washington, Margaret Thatcher et son importation d'un Friedman étasunien à la théorie économique et financière destructrice de la civilisation européenne, et Tony Blair... comme autant d’agents américains au service d’une Europe qui jamais ne sera autorisée à faire contrepoids aux Etats-Unis, avec un Jacques Delors en imbécile-utile d'un projet profondément anti-européen, la vision française d'une Europe indépendante à six ne progressera plus après la chute de Gaulle face aux Etats-Unis Président après Président, de Eisenhower à Clinton, maîtres d’ouvrage d'une Europe sans pouvoir et sans voix, et ses agents dont la collaboration et l'action culmineront avec l'intervention anglo-française en Libye : les Etats-Unis l'avaient rêvé (et ordonné ?), l'Europe l'a fait !

De l'élargissement à 27 comme pour mieux étouffer en elle toutes velléités d’indépendance ou d’autonomie... à la tentative d’intégration de la Turquie (œuvre de Tony Blair - avec l’élargissement) comme ultime tentative de noyer l'Europe une bonne fois pour toutes, enchaîner l’adversaire (La France en priorité) jusqu’à ce qu’il ne puisse plus se mouvoir, se défendre et contre-attaquer… c'est le stratagème des chaînes: Otan et U.E pour une domination à la fois militaire et civile d'une Europe de 27 co-propriétaires avec pour syndic les Etats-Unis dans le rôle de fédérateur d'un projet européen sans projet et dont il n'y a aujourd'hui plus grand-chose à sauver.

Merci à François Asselineau pour cette contre-histoire de la construction européenne. Et au passage on ne manquera pas de remarquer qu’il n'y a plus aujourd'hui que ces "gens-là", les fameux "infréquentables" bannis des médias dominants, qui soient capables d'éclairer le mensonge d’où qu’il vienne.

Le bannissement aurait-il finalement du bon ? Au passage, on ne remerciera jamais assez Internet, preuve irréfutable que le système est capable aussi de se tirer une balle dans le pied avec cette possibilité donnée à tout un chacun d’éclairer le mensonge et de rétablir la vérité.

Mais alors, que celui qui n'a pas été encore banni se taise ! C'est qu'il n'a jamais eu et n'aura jamais quoi que ce soit d'important à nous révéler sur le passé, le présent... et pour l'avenir. Et que toute la mémoire du monde qu’est Internet demeure accessible pour l'éternité car son danger sera plus grand et le mensonge plus vulnérable encore !

L'ignorance et la falsification sont bel et bien les armes les plus efficace de toutes les tyrannies, même molles ! Aussi, il est grand temps de se décider à sortir de l’ombre et de l’oubli tous ceux qui, depuis la fin de la seconde guerre mondiale, ont été bannis de toutes les ressources et références textuelles, lexicales et bibliographiques, black-listés par centaines, exclus de tous les podiums et dont la moindre évocation condamne à l’exil et à la ruine…


Précipitons-nous sans plus attendre dans tous les cimetières ! Tels des feux follets, parcourons leurs allées ! Dès maintenant, dans l'urgence d'une nécessité absolue, ouvrons les tombeaux, fouillons les tombes et les cercueils ! Que l'on perquisitionne les bibliothèques aussi.. et leur sous-sol ! Investissons les vestiaires ! Faisons les poches des manteaux pour à coup sûr, y trouver des ouvrages vendus sous cape mais sans rire, avec le plus grand sérieux du monde donc, d’un murmure, d’un signe, d’un regard à la fois complice et anxieux, avide de vérités encore insoupçonnables…


Et que ceux qui n’ont pas renoncé à affronter tout ce qu’ils ignorent encore contribuent jour après jour à cette nouvelle exigence de réhabilitation, fruit d’une pensée qui ne reconnaît qu’un seul intérêt : celui de la vérité des faits et des stratégies qui se cachent derrière le mensonge qui a pour vitrine des hommes et des femmes dont la médiocrité des analyses et des exposés depuis plus d’un demi-siècle n’a d’égale que la pauvreté de leur curriculum vitae.

                                                                                      ( tiré du blog de Sergeuleski.nouvelobs.com )


http://russeurope.hypotheses.org/3966 

 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire